MLS

L’Atlanta United en panne sèche

Publié | Mis à jour

Le marasme de l’Atlanta United, qui n’a pas goûté à la victoire en Major League Soccer (MLS) depuis le 2 avril, s’est prolongé dimanche après une défaite de 2 à 1 aux mains de l’Inter Miami au DRV PNK Stadium.

L’Américain de 21 ans Bryce Duke a fait la différence avec son premier but dans les rangs professionnels à la 64e minute. Il a profité d’un relais parfait de Leonardo Campana pour donner les devants aux siens. 

Voyez les faits saillants de ce duel dans la vidéo principale ci-dessus. 

Ce dernier avait d’ailleurs remis les compteurs à zéro à la 28e minute pour le club floridien. Prêté par l’équipe anglaise de Wolverhampton, Campana s’est introduit à la MLS de la meilleure façon en touchant la cible à six reprises en seulement neuf matchs.

La rencontre avait pourtant bien commencé pour les visiteurs. Le Mexicain Ronaldo Cisneros a profité d’un corner pour inscrire son premier but en carrière dans le circuit Garber dès la 13e minute.

Il s’agit d’une défaite frustrante pour l’Atlanta United, qui a dominé son rival au chapitre des tirs cadrés (sept contre deux) et de la possession (64 %).

Domination des Red Bulls 

Au Exploria Stadium, les Red Bulls de New York ont été presque parfaits défensivement et ont signé un gain de 3 à 0 sur l’Orlando City FC.

Faits saillants Red Bulls - Orlando City -

Les favoris de la foule n’ont pas été en mesure de cadrer les trois petits tirs qu’ils ont tentés. Le gardien Carlos Miguel Coronel en a profité pour signer son troisième blanchissage en 2022.

Les Red Bulls ont ouvert le pointage à la 26e minute. Tout juste à l’extérieur de la surface de réparation, Luquinhas a décoché un tir au ras le sol qui a échappé à la vigilance de Pedro Gallese.

Trois minutes après le retour de la pause de la mi-temps, Cristian Casseres fils s’est pris deux fois pour doubler l’avance des siens. Lewis Morgan a complété la marque grâce à un tir de pénalité à la 88e minute.

Les Red Bulls n’ont pas subi la défaite à leurs trois derniers matchs, tandis que l’Orlando City a vécu un premier revers en quatre sorties.