Canadiens de Montréal

Guy Lafleur comme une vedette rock

Guy Lafleur comme une vedette rock

Félix Séguin, TVA Sports

Publié 22 avril
Mis à jour 22 avril

Maurice Richard aura été un héros national.

Jean Béliveau était le premier ministre du hockey.

Pour sa part, Guy Lafleur était une super vedette.

Guy Lafleur était comme le chanteur principal d’un populaire groupe de musique. Les Rolling Stones ont Mick Jagger, Queen a eu Freddie Mercury et U2 a Bono.

Lafleur était la vedette des prestigieux Canadiens de Montréal dans les années 70. De Boston, à Chicago en passant par Los Angeles, il était le point de mire.

Électrisant, spectaculaire, honnête, humble, bel homme et déterminé, Guy Lafleur avait tout pour plaire et faire déplacer les foules. Et c’est surtout son jeu sur la glace qui le démarquait des autres joueurs de la ligue.

Pour bien situer les plus jeunes et pour rappeler à ceux et celles qui l’auraient oublié, Lafleur a survolé la LNH pendant six ans (1974-1980). Il était le meilleur joueur au monde.

Félix Séguin se confie au sujet de Guy Lafleur -

Meneurs de la LNH entre 1974-1975 et 1979-1980   

1-Guy Lafleur : 327-439-766

2-Marcel Dionne : 288-395-683

3-Gilbert Perreault : 230-354-584

4-Darryl Sittler : 236-335-571

5-Bobby Clarke : 133-423-556

Durant cette période de six ans, Lafleur a connu six saisons de suite de 50 buts et six consécutives de 100 points.

De 1974 à 1980, Lafleur été le meilleur pointeur de la ligue a trois reprises (1976-1977-1978), il a été nommé le meilleur joueur à deux reprises (1977-1978) et une fois il a terminé au premier rang des buteurs avec 60 buts (1978).

À cela, vous ajouter quatre Coupes Stanley de suite (1976-1977-1978-1979) en plus de celle qu’il avait remportée en 1973 ainsi que son trophée Conn-Smythe (1977).

Lafleur détient encore quelques-uns des records les plus prestigieux dans l’histoire Canadiens. Il est encore le meilleur pointeur de l’organisation (1246), le meilleur passeur (728) et celui qui a marqué le plus de buts gagnants (94).

Le principal record qu’il ne détient est celui pour le plus de buts dans l’uniforme du Tricolore. Lafleur arrive au deuxième rang (518) derrière Maurice Richard (544).

Son fameux retour au forum  

Lafleur a fait vibrer le Québec tout entier avec ses buts, ses feintes, ses trophées individuels et ses Coupes Stanley.

Pour moi, son retour au Forum de Montréal demeure un moment magique que Lafleur nous aura fait vivre.

Le 4 février 1989, alors qu’il portait maintenant l’uniforme des Rangers de New York, Lafleur disputait un premier match à Montréal depuis sa retraite qu’il avait annoncée en 1984.

Alors âgé de 37 ans, Lafleur avait marqué deux buts dans un match qui était présenté un samedi soir. La foule du vieux Forum l’avait applaudi à tout rompre. Les Canadiens avaient gagné 7-5. Tout le monde était heureux.

Un homme intègre  

Ma carrière m’aura permis de le rencontrer à plusieurs reprises.

Quand j’avais à réaliser des entrevues avec lui, Lafleur se faisait toujours un devoir d’être ponctuel et sa poignée de main était ferme et sincère. Il me regardait droit dans les yeux ce qui, pour moi, démontrait beaucoup de sincérité.

Ce qui m’a aussi toujours impressionné, c’est que Lafleur prenait le temps de signer des autographes à tous ceux et celles qui lui demandaient. Du premier au dernier, sans exception. Lafleur le faisait humblement et pour lui ce n’était pas une corvée.

Guy Lafleur était un athlète d’exception. Il aura fait courir les foules et il nous a procurés plusieurs souvenirs qui resteront gravés dans notre mémoire à jamais.