Canadiens de Montréal

Des funérailles nationales pour Guy Lafleur?

Publié | Mis à jour

Le hockeyeur Guy Lafleur, «l’idole d’un peuple», s’est éteint. Le Québec pleure le décès du Démon blond, qui aura droit à des funérailles nationales.

«Le numéro 10 va être dans notre mémoire collective à jamais», a dit le premier ministre François Legault en conférence de presse, vendredi après-midi.

Le légendaire joueur de hockey est décédé dans la nuit de jeudi à vendredi à l’âge de 70 ans, des suites d’un cancer du poumon.

Signe de son impact au-delà du sport, les témoignages se sont multipliés aux quatre coins de la province, à Montréal et Québec, où il a joué dans la Ligue nationale de hockey, et à Thurso, son village natal.

Afin de rendre un dernier hommage à ce «géant», François Legault a annoncé la tenue de funérailles nationales.

«C’est tout un peuple qui est en deuil. C’est normal que ce peuple-là puisse dire ses adieux à Guy Lafleur», a-t-il précisé.

Des discussions sont en cours avec la famille afin d’en déterminer les détails.

Comme deux autres idoles

Lors de funérailles nationales, en plus de la cérémonie, les drapeaux sont mis en berne, de l’aube au crépuscule.

Deux autres héros québécois du hockey ont eu droit à cet hommage : Maurice Richard en 2000 et Jean Béliveau en 2014.

Le ministre responsable de l’Outaouais, Mathieu Lacombe, et le maire de Thurso, Benoit Lauzon, ont demandé de renommer l’autoroute 50, qui traverse Thurso, l’autoroute Guy-Lafleur.

«On est ouvert à poser un geste pour bien marquer ce grand héros», a confirmé François Legault.

L’autoroute 50, le principal lien routier entre la grande région de Montréal et Gatineau, est toutefois réputée être l’une des plus dangereuses au Québec.

En 2000, l’idée avait également été soulevée de renommer cette autoroute en l’honneur de Maurice Richard.

Registre de condoléances

Afin de récolter tous les hommages à un même endroit, un registre de condoléances est disponible sur le site web Québec.ca et sera remis ultérieurement à la famille.

«Tous les Québécois qui le veulent pourront écrire un petit mot à Guy Lafleur», a précisé François Legault.

– Avec Marc-André Gagnon, bureau parlementaire

Voyez le point de presse de François Legault dans la vidéo ci-dessus.