Crédit : AFP

Sports divers

Lauriane Genest et ses coéquipières s’offrent l’argent pour lancer la saison

Publié | Mis à jour

La formation canadienne du sprint par équipe, composée de Lauriane Genest, Kelsey Mitchell et Sarah Orban, s’est retrouvée sur la deuxième marche du podium, jeudi à la Coupe des nations de cyclisme sur piste présentée à Glasgow, au Royaume-Uni.

Il s’agit de la première Coupe des nations du calendrier et, du même coup, c'était la première épreuve des trois Canadiennes. 

Les pistardes de l’unifolié ont affronté les Néerlandaises Laurine van Riessen, Kyra Lamberink et Hetty van der Wouw en finale, après avoir dominé les deux premières manches de la compétition. 

Fort d’un temps de 47,714 s, le trio canadien a d’abord été le plus rapide des qualifications, puis a également signé le meilleur chrono de la ronde suivante afin de vaincre les représentantes de la Colombie par 0,718 seconde. 

La finale s’annonçait plus relevée, alors que seulement 36 millièmes de seconde séparaient les deux équipes finalistes en demi-finale. 

Comme elles l’ont fait plus tôt dans la journée, les trois cyclistes des Pays-Bas ont connu un excellent départ en grande finale, si bien qu’elles détenaient une avance de près d’une seconde après 250 mètres. Les Canadiennes ont réussi à réduire l’écart par la suite, sans toutefois rattraper leurs opposantes. 

Les Néerlandaises ont finalement stoppé le chronomètre à 47,461 s, soit 0,359 seconde de moins que les médaillées d’argent. Lors de la manche précédente, Genest et ses coéquipières avaient enregistré un temps de 47,406 s. 

Les athlètes du Pays de Galles ont quant à elles devancé les Britanniques de justesse pour décrocher la médaille de bronze. 

Chez les hommes, les Canadiens ont été éliminés au premier tour par les Français, éventuels médaillés d’argent. 

Lauriane Genest sera de retour vendredi pour l’épreuve du sprint, tandis que Mathias Guillemette participera à l’élimination directe. La Coupe des nations de Glasgow prendra fin dimanche.