Crédit : AFP

MLB

Chapeau Kevin!

Publié | Mis à jour

Servi par le brio de Kevin Gausman au monticule, les Blue Jays de Toronto ont fait pencher la balance en leur faveur dans leur série face aux Red Sox de Boston, jeudi après-midi au Fenway Park, en remportant le troisième et dernier duel par le pointage de 3 à 2. Voyez les faits saillants dans la vidéo ci-dessus.

Gausman (1-1) a été le principal artisan de ce gain des Jays, lui qui a blanchi les Red Sox lors des huit premières manches avant de permettre aux adversaires de menacer en neuvième.   

Il a surtout tenu en échec, par trois fois, le dangereux frappeur de Boston Rafael Devers de même qu’Alex Verdugo, qui était inséré au quatrième rang de la formation offensive. En plus d’espacer sept coups sûrs, Gausman n’a alloué aucun but sur balles et a réalisé huit retraits sur des prises. Il a effectué un total de 88 lancers.

«Dans mon esprit, c’était mon match, alors j’allais lancer en neuvième pour obtenir les trois retraits, a admis Gausman, au terme du match. C’était mon objectif. Le premier lancer à [Trevor] Story était bon, mais il l’a quand même frappé dans le champ opposé. Ça l’aurait pu aisément être un roulant à l’arrêt-court, ce qui m’aurait permis de rester dans le match.»

Malgré deux points accordés, dont le premier allant à la fiche de Gausman, le releveur Jordan Romano a réalisé le sauvetage, en fin de neuvième manche. Tant bien que mal, il a mis fin aux hostilités sur un roulant de Jackie Bradley fils au premier coussin. Romano en était déjà à une septième victoire préservée cette saison.

Avec ce gain, les Blue Jays conservent l’exclusivité du premier rang de la section Est de la Ligue américaine avec un dossier de 8-5.

Guerrero fils contribue

À l’attaque, Vladimir Guerrero fils a notamment produit le deuxième point des Jays, en troisième manche, à l’aide d’un ballon-sacrifice ayant permis à Raimel Tapia de croiser le marbre. «Vlad Junior» a lui-même foulé la plaque payante, en sixième, à la suite d’un simple de Matt Chapman.

C’est Bo Bichette qui avait ouvert la marque en poussant Gosuke Katoh au marbre, en début de troisième, grâce à un simple.

Si Charlie Montoyo n’a pas craint d’utiliser Gausman pendant un peu plus de huit manches, le gérant des Red Sox Alex Cora, lui, n’a tout simplement pas eu l’occasion de diriger son équipe. Ce dernier a reçu un test positif à la COVID-19 avant la rencontre de jeudi, devant ainsi laisser sa place à son adjoint Will Venable.

Revanche la semaine prochaine?

Cora ne pourra pas non plus accompagner les Red Sox en Floride, de vendredi à dimanche, pour y affronter les Rays. Le gérant pourrait reprendre du service la semaine prochaine, à Toronto, quand les Jays recevront la visite des Red Sox pour quatre autres parties. Avant la victoire de Toronto jeudi, les deux équipes avaient divisé les honneurs des deux premiers matchs de la série.

En attendant de retrouver les Red Sox (6-7), les Blue Jays ont une série de trois rencontres à disputer d’ici dimanche contre les Astros, à Houston.