Crédit : AFP

MLS

Le LAFC démontre tout son potentiel

Publié | Mis à jour

Meilleure équipe de la saison régulière de la Major League Soccer (MLS) en 2019, le Los Angeles FC est de retour au haut du classement cette année, avec Steve Cherundolo sur les lignes de côté. Le nouvel entraîneur-chef semble avoir donné une bouffée d’air frais à un club dont le potentiel a longtemps été vanté.

Le LAFC n’a perdu qu’un seul match cette saison – «l’El Trafico» contre le Galaxy de Los Angeles, le 9 avril – et l’approche de Cherundolo, qui entraînait les Lights de Las Vegas, dans la United Soccer League, l’an dernier, y est peut-être pour quelque chose. 

Le club californien connaît d’excellentes secondes demies, ayant remporté la majorité de ses duels en marquant plusieurs fois dans les 45 dernières minutes. C’est évidemment un aspect à améliorer, mais le groupe soutire tout de même de bons résultats.

«Malheureusement, nous avons commencé nos matchs un peu lentement cette année. Alors nous essayons de corriger cela. [...] Parfois, ils ont seulement besoin d’un petit rappel à la mi-temps. Pour une raison qui m’échappe, nous sommes une équipe qui se met en marche tardivement, mais nous avons terminé fort chaque fois», a expliqué Cherundolo dimanche, après une victoire de 3 à 1 sur le Sporting de Kansas City.

Au Banc of California Stadium, les visiteurs avaient ouvert la marque, mais le LAFC avait répliqué avec trois filets consécutifs, dont deux dans les 20 dernières minutes du match.

Un message qui passe bien 

Ancien international américain et véritable légende du club d’Hanovre 96, en Allemagne, Cherundolo a l’expérience qu’il faut pour évoluer à un haut niveau. Ses débuts avec les Lights ont été difficiles en 2021, mais il fait preuve de beaucoup de sagesse avec le groupe qu’il entraîne désormais.

Quand son équipe a besoin d’un petit coup de pouce à la mi-temps, l’homme de 43 ans fait passer son message efficacement.

«C’est plutôt simple, et ça n’a rien à voir avec les victoires ou les défaites. C’est purement à propos de notre potentiel, comme groupe, mais aussi pour chaque individu. C’est comme ça que je juge et constate le succès. Nous maximisons notre potentiel. Et si nous ne le faisons pas, je vais m’assurer qu’ils le sachent. C’est ainsi que je vois mon travail», a-t-il indiqué.

Cherundolo a souligné le travail du gardien Maxime Crépeau, qui garde le fort pendant que ses coéquipiers remontent au pointage. Acquis pendant la saison morte, le Québécois est fiable devant le filet avec deux blanchissages en sept matchs.

«Je préfèrerais que nous soyons meilleurs en première mi-temps. Les efforts en fin de match pour bien terminer en disent beaucoup sur l’expérience que nous avons dans cette équipe, et [nous avons] un gars comme Max dans les buts», a ajouté l’instructeur.

Avec 16 points et un différentiel de +10, le LAFC occupe le sommet du classement de la MLS. Il affrontera dimanche le FC Cincinnati.