Tennis

Coupe Billie Jean King: les Canadiennes favorites

Publié | Mis à jour

Les dés sont jetés à la Coupe Billie Jean King alors que Leylah Annie Fernandez ouvrira le bal vendredi pour le Canada dans la rencontre de qualification face à la Lettonie.

Le tirage au sort s’est déroulé, jeudi au Pacific Coliseum, en présence des deux équipes.

Vous pourrez voir ce duel à compter de 19h à TVA Sports.

Pour son premier match, Fernandez, qui occupe le 21e rang au classement de la WTA, se frottera à Darja Semenistaja, qui de son côté pointe à la 398e place. L’autre match en simple de la première journée opposera Rebecca Marino (111e) à Daniela Vismane (267e).

Privée de leurs deux meilleures joueuses, dont la 11e raquette au monde, Jelena Ostapenko, blessée à un poignet, la Lettonie ne fait pas le poids sur papier, mais les Canadiennes jouent de prudence à moins de 24 heures du coup d’envoi.

«Il y a beaucoup de risques qu’on prenne la Lettonie à la légère, a reconnu Fernandez, mais nous avons la mentalité que ça va être des parties difficiles. On se dit que ça va être difficile afin de s’assurer de ne pas les prendre à la légère. Ma concentration va au premier match et je ne pense pas au classement.»

Motivation

Privé de ses meilleurs éléments en octobre dernier à Prague en Finale de la Coupe de la Coupe Billie Jean King, le Canada avait causé toute une surprise en écartant les Françaises, qui étaient les championnes en titre.

Cette surprise servira dans le discours de préparation des entraîneurs canadiens. «À la Coupe Billie Jean King, c’est toujours compliqué malgré l’écart qui peut exister au classement entre les pays, a prévenu l’entraîneuse adjointe Nathalie Tauziat. On sait que la Lettonie n’est pas favorite, mais les filles sont sérieuses et elles ne doivent pas avoir en tête qu’on va gagner hyper facilement. C’est certain qu’on va leur rappeler la surprise que nous avons causée face à la France. On ne veut pas se faire jouer le même tour.»

Sylvain Bruneau estime que c’est une situation qui se produit fréquemment dans les rencontres par équipe, mais que le Canada doit demeurer alerte.

«Les filles doivent profiter de la situation parce qu’il y a une place dans le Groupe mondial à l’enjeu et elles ne doivent pas baisser leur garde, a illustré le responsable du tennis professionnel et de transition à Tennis Canada. À Prague en octobre dernier, il nous manquait trois filles.»

Tauziat impressionnée

Tauziat est impressionnée par ce qu’elle voit de Fernandez. «Comme on dit chez nous, elle ne s’est pas pris le melon suite à ses succès au US Open, a imagé l’ancienne numéro trois mondiale. Même si elle est la plus jeune de l’équipe, elle travaille fort et elle est très impliquée dans son rôle de leader.»

Fernandez prend une grande fierté à représenter son pays. «C’est bien de disputer les plus grands tournois au monde, mais c’est spécial d’être ici, a-t-elle résumé. C’est différent la Coupe Billie Jean King parce que tu portes le nom de ton pays dans ton dos et tu veux rendre les gens fiers.»

Les Lettones excitées

Invitée de dernière minute, Semenistaja veut profiter pleinement de cette première expérience sous les couleurs de son pays. «Je suis super excitée de participer à la Coupe Billie Jean King, a-t-elle souligné. C’est la première fois que je suis invitée sur l’équipe de mon pays et je veux profiter de chaque moment.»

Toutes deux âgées de 19 ans, Fernandez et Semenistaja ont participé à des Grand Chelem junior ensemble, mais elles ne se sont jamais affrontées.

De son côté, Vismane a grimpé dans la hiérarchie de l’équipe, mais elle ne s’en fait pas.

«Tout le monde sait qui sont les favorites, mais nous sommes prêtes à nous battre et à donner notre meilleur, a-t-elle résumé. J’occupe habituellement la 3e ou la 4e place dans l’équipe, mais je ne ressens pas une pression additionnelle d’être la numéro un.»

Le capitaine letton Adrians Zguns estime que ses protégées vont retirer une grande expérience.

«Peu importe le résultat, les filles vont retirer des avantages. Les filles sont affamées et très motivées à l’idée d’avoir l’opportunité de jouer.»

Pour le double qui sera disputé, samedi, la capitaine canadienne Heidi El Tabakh misera sur Gabriela Dabrowski, qui occupe le 9e rang au classement de la WTA, et Carol Zhao. Le duo letton sera composé de Dina Marcinkevica et de Liga Dekmeijere.