SPO-HKO-HKN-NEW-YORK-RANGERS-V-WASHINGTON-CAPITALS

Crédit : Photo d’archives

LNH

Alexis Lafrenière est fatigué, selon son entraîneur

Publié | Mis à jour

Pour la première fois de sa carrière dans la Ligue nationale de hockey (LNH), l’attaquant des Rangers de New York Alexis Lafrenière a assisté sur la galerie de presse mercredi à un match qu’il était en mesure de disputer, mais son entraîneur-chef Gerard Gallant s’est bien gardé de le critiquer publiquement.

Certes, les Blueshirts se trouvent en position avantageuse au classement et affrontaient une équipe peu menaçante, les Flyers de Philadelphie. Sans trop de problème, ils l’ont emporté 4 à 0, sauf qu’un des sujets de conversation au terme de la partie était l’absence de Lafrenière, au cœur d’une disette de huit rencontres sans point. Gallant a voulu calmer le jeu rapidement devant les journalistes, laissant présager que le Québécois de 20 ans aura éventuellement l’occasion de se racheter.

«Alexis n’est pas à l’écart en raison de mauvaises performances. Cela n’a pas de lien ici. C’est un jeune homme et il a semblé fatigué récemment. Il n’a jamais disputé un calendrier de 82 matchs avant maintenant, donc il est inutile de s’affoler. Il reviendra à la prochaine joute», a-t-il affirmé selon des propos rapportés par le quotidien «New York Post».

Cependant, les partisans des Rangers souhaitent que Lafrenière retrouve sa touche offensive lui ayant permis d’être sélectionné au premier rang du repêchage amateur 2020. Cette saison, il a inscrit 15 buts et 10 mentions d’aide pour 25 points en 72 sorties. La dernière fois qu’il a obtenu un point remonte au 27 mars face aux Sabres de Buffalo. À son dernier duel, mardi contre les Hurricanes de la Caroline, il a passé moins de 12 minutes sur la patinoire.

Changements attendus

Aussi, Gallant a laissé une porte ouverte à des changements en prévision de la visite des Red Wings de Detroit au Madison Square Garden, samedi. À Philadelphie, Barclay Goodrow a remplacé Lafrenière au sein de la troisième ligne et il a amassé deux aides en compagnie de Filip Chytil et de Kaapo Kakko.

«Nous avons des joueurs excédentaires et ce sera au jour le jour», a admis l’instructeur.

Toutefois, peu importe les hockeyeurs qui évolueront à ses côtés, Kakko veut pour sa part reprendre de la vigueur et il semble sur la bonne voie. À sa troisième rencontre suivant une absence de 31 matchs reliée à une opération au poignet, il a enfilé l’aiguille à deux reprises.

«Je suis demeuré sur le carreau pendant longtemps et je pense toujours que les premières parties à la suite d’un retour au jeu ne sont pas si bonnes. Mais ça s’améliore», a-t-il considéré.