Jets vs Canadiens

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Balados

Le «Josh Anderson 2.0»

Publié | Mis à jour

L’entraîneur-chef des Canadiens de Montréal, Martin St-Louis, a un projet : ralentir deux de ses attaquants les plus fougueux, soit Brendan Gallagher et Josh Anderson. 

Détrompez-vous, St-Louis veut qu’ils continuent de jouer avec leurs tripes, mais simplement de façon plus intelligente au lieu de précipiter les choses. Ne pas foncer aveuglément et prendre le temps d’observer l’espace qui s’offre à eux. 

La tâche est tout de même ambitieuse, voire audacieuse.

«Ça prend beaucoup de guts, beaucoup de confiance en soi pour un entraîneur imberbe d'arriver et de dire à ses deux attaquants les mieux payés présentement chez les Canadiens [de changer leur jeu], a souligné le journaliste Marc-André Perreault lors de son intervention au balado La Dose. T’arrives et tu leur dis : "Vous avez été repêchés dans la LNH pour cette raison-là, vous vous êtes gossés un beau contrat dans la Ligue nationale parce que vous êtes de même, mais là, time out, on va changer de quoi."»

N’empêche, l’idée de St-Louis pourrait finir par rapporter, particulièrement dans le cas d’Anderson, un pur-sang qui pourrait devenir encore plus difficile à contenir. 

«J’ai hâte en titi de voir, oui le Brendan Gallagher 2.0, mais surtout le Josh Anderson 2.0, a confié Perreault. J’ai comme l’impression que ce gars-là peut aller à un autre niveau parce qu’il a tous les outils.»

Écoutez l’intervention complète de Marc-André Perreault dans le lecteur ci-dessous.