MLS

L’Union est invaincu et le meilleur est à venir

Publié | Mis à jour

L’Union de Philadelphie est la seule équipe toujours invaincue dans la Major League Soccer (MLS) et il pourrait être une véritable menace pour les autres clubs cette saison puisque l’entraîneur-chef Jim Curtin estime que ses protégés non pas encore atteint leur plein potentiel.

La formation de la Pennsylvanie a signé un gain de 1 à 0 contre le Crew de Columbus samedi dernier, portant son dossier à 5-0-1. C’est toutefois un but contre son camp qui a fait la différence dans ce duel, et l’Union n’a inscrit que 10 buts en six parties depuis le début de la campagne. Heureusement, elle n’en a donné que deux.

Curtin croit donc que des améliorations viendront et que son équipe parviendra à hausser le rythme au fil de la campagne.

«Commencer comme ça est quelque chose qui donne confiance à notre groupe, mais en même temps, je ne pense pas que nous ayons encore bien joué, a fait valoir Curtin, dimanche, selon le site officiel de la MLS. Je pense que nous avons été bons dans tous les matchs, nous avons certainement été solides défensivement, mais nous devons encore peaufiner notre jeu, une situation que j'aime vraiment à ce stade.»

«Nous ne sommes pas une équipe qui a atteint son apogée et il y a encore près de 30 matchs devant nous. Je pense que la partie défensive est à point. Je crois que nous avons la combativité. Nous avons les partisans derrière nous, ce qui aide énormément. Mais cette équipe peut atteindre un autre niveau et c’est maintenant aux entraîneurs de pousser les joueurs et de tirer le meilleur d’eux.»

Uhre à la rescousse

La situation pourrait changer assez rapidement avec l’arrivée du joueur désigné Mikael Uhre. Après deux matchs au cours desquels il a fait son entrée comme substitut, le Danois a amorcé son tout premier match en carrière dans la MLS samedi.

Uhre a dominé la meilleure ligue danoise récemment avec 21 buts en 34 matchs. Il est maintenant associé à Julian Carranza – un autre joueur désigné – pour animer l’attaque de l’équipe. Et si une période d’adaptation est nécessaire, l’optimisme règne.

«Il a fait quelques jeux qui ont conduit à de très bonnes transitions, de bons jeux retenus, des gestes qui ont gardé des jeux en vie, a analysé le pilote. Ensuite, vous voyez sa puissance et sa force pour se placer derrière, il a eu quelques bonnes chances pour obtenir ce deuxième but. Mais je suis sûr que ça viendra avec le temps. Dans l'ensemble, vraiment satisfait des débuts qu'il a eus.»

L’Union rendra visite au Toronto FC samedi.