Canadiens de Montréal

Canadien: pas de presse pour Price

Publié | Mis à jour

La blessure de Jake Allen ne fera pas en sorte que Carey Price reviendra au jeu plus rapidement, foi de Martin St-Louis.

«Je ne crois pas que c’est une porte qui s’ouvre pour Carey. Quand Carey sera prêt, il jouera, peu importe la situation avec Jake. On ne précipitera pas le retour de Carey. On va suivre le processus», a tranché l’entraîneur-chef du Canadien après la rencontre.

St-Louis n’avait pas de détails concernant la nature de la blessure au bas du corps subie par Allen. Il a simplement mentionné qu’il serait évalué lundi.

Allen blessé

Déjà, plusieurs présumaient que Price pourrait être de retour lundi soir, face aux Jets, au Centre Bell. Il ne faudrait cependant pas sauter aux conclusions simplement parce que Allen a subi une autre déveine.

Quoiqu’il en soit, difficile de ne pas se sentir mal pour Allen. La guigne s’acharne sur le pauvre gardien, qui a déjà raté 32 matchs cette saison en raison de blessures. Avant de tomber au combat, il était criblé de rondelles.

«Il a été bon de bonne heure!», a souligné St-Louis. Mais on est resté dans le match. Monty (Samuel Montambeault) nous a donné un très bon match en relève de Jake. Je suis content de la manière qu’on s’est battu. On n’a pas eu le résultat qu’on voulait,mais on s’est donné une chance et on a tué de grosses punitions.»

En effet, le jeu de puissance de Toronto, qui loge au premier rang dans la LNH, a été blanchi. Le Canadien a d’ailleurs bien paru sur une séquence à trois contre cinq au dernier engagement.

Dur d’être gardien

Pour le Canadien, la charge de travail des gardiens est définitivement ardue par les temps qui courent. Il s’agissait d’un 12e match de suite avec au moins 30 tirs accordés.

Lors de sept des 10 dernières rencontres, le compteur a m ême affiché 40 tirs ou plus.

Dans ce contexte, Samuel Montembeault a fort bien paru en s'amenant en relève à Jake Allen.

Sautant à froid dans la mêlée contre la redoutable offensive des Leafs, il a cédé sur le premier lancer contre lui, mais s’est ensuite bien ressaisi.

«Il s’est calmé après le premier tir. Il a été une grosse raison qui explique pourquoi on est resté dans le match», a encensé St-Louis.

C’est tout à l’honneur du gardien québécois, qui prenait part à son deuxième match seulement depuis le 17 mars.

Fin de saison pour Drouin

St-Louis a par ailleurs confirmé que Jonathan Drouin avait subi une opération au poignet.

Sa saison est terminée, mais impossible pour le moment de confirmer qu’il sera de retour à 100% au camp d’entra înement, selon le pilote.

«Je n’ai aucune idée. Tout ce que je sais, c’est qu’il a été opéré. Je n’ai pas la moindre idée de la durée de son absence», a soupiré St-Louis.

Petry de retour

Absent pour les sept dernières rencontres en raison d’une blessure au bas du corps, Jeff Petry a renoué avec l’action contre les Maple Leafs. D’ici la fin de la saison, le vétéran de 34 ans aura un objectif bien simple.

«Je veux juste m’améliorer. Ce n’est pas une bonne saison pour moi. Il reste maintenant dix matchs. Nous voulons poursuivre notre croissance comme équipe. Nous ne voulons pas finir sur une mauvaise note. Nous croyons qu’avec une bonne fin de saison nous pourrons repartir du bon pied l’an prochain. Marty (Martin St-Louis) a eu un effet positif sur moi. À son premier jour, il m’a pris à l’écart. Nous avons eu une bonne discussion. Il m’a dit de me concentrer pour la deuxième moitié de saison. Il m’a redonné confiance.»

– Jeff Petry

Josh Anderson, qui a renversé Mark Giordano avec une grosse mise en échec en fin de match, a analysé ce revers avec beaucoup de justesse.

«Nous étions lents et brouillons au départ. Les Leafs ont profité de revirements. Ils étaient bons et Matthews a poursuivi sur sa lancée. Nous avons tué de grosses punitions pour rester dans la rencontre. Monty (Montembeault) a joué un match phénoménal.»

– Josh Anderson

Auston Matthews a écrit son nom dans la même phrase que Mario Lemieux en marquant 50 buts (51) en 50 rencontres (peu importe le moment dans la saison).

«Je n’ai pas trop de mots pour décrire ça. C’est assez surréel. Mario est l’un des meilleurs joueurs de l’histoire de la LNH.»

Point de presse de Samuel Montembeault:

POINT DE PRESSE DE SAMUEL MONTEMBEAULT -

Point de presse de Josh Anderson:

POINT DE PRESSE DE JOSH ANDERSON -

Point de presse de Jeff Petry:

POINT DE PRESSE DE JEFF PETRY -