LNH

Bruce Boudreau demeurera-t-il avec les Canucks?

Publié | Mis à jour

Le vénérable entraîneur Bruce Boudreau s’est amené avec des Canucks de Vancouver en difficulté au tiers de la campagne. Sous sa gouverne, l’équipe de la Colombie-Britannique a retrouvé un nouveau souffle, et l’homme de 67 ans aimerait poursuivre son aventure dans l’Ouest canadien.

Boudreau a été appelé en relève à Travis Green après avoir passé toute la saison 2020-2021 à la maison. Le sexagénaire ne s’était pas trouvé sans emploi d’entraîneur-chef depuis le milieu des années 1990.

Le feu brûle toujours à l’intérieur de lui et la camaraderie et l’esprit de compétition lui avaient manqué pendant cette courte pause.

«Je suis heureux de faire ce travail et je crois travailler fort. J’aime le faire. Je me lève le matin et c’est à peu près à tout ce que je songe durant la journée. Ça vous donne un but, vous savez? Quand vous faites ça professionnellement depuis 47 ans, c’est tout ce que vous savez. Et vous ne voulez jamais arrêter», a expliqué vendredi au réseau Sportsnet celui qui a d’abord connu une carrière de joueur entre 1975 et 1992.

Avec Boudreau, les Canucks ont montré une fiche de 26-13-8 et se sont hissés parmi les prétendants aux séries éliminatoires. Ils n’y parviendront peut-être pas, étant à six points des équipes repêchées dans l’Association de l’Ouest avant les duels de samedi, mais l’équipe a trouvé une direction.

«Nos joueurs ont très bien fait. Nous avons eu quelques difficultés, mais je crois que la plupart du temps, même quand nous perdions, nous avons été plutôt compétitifs», a expliqué celui qui a entraîné les Capitals de Washington, les Ducks d’Anaheim et le Wild du Minnesota par le passé.

La décision du DG

L'arrivée du directeur général Patrik Allvin, qui a été engagé près de deux mois après Boudreau, pourrait nuire à la candidature du pilote pour la prochaine saison. Le Suédois pourrait être tenté de nommer un entraîneur de son choix et remercier le Torontois pour l’intérim qu’il a assuré.

Allvin semble toutefois être satisfait de la besogne accomplie par Boudreau.

«Bruce a fait du bon travail jusqu’à maintenant. Nous sommes encore là et chaque match est important, et il prépare l’équipe. J’aime aussi la communication que j’ai avec Bruce», a mentionné le DG à Sportsnet.

«Nous verrons où nous en sommes après ces [11 derniers] matchs, et ensuite, évidemment, nous procéderons aux évaluations. Pour moi, Bruce a fait du très bon travail depuis qu’il est arrivé ici à Vancouver.»

«Je crois que j’ai fait du travail correct, a lui-même analysé le vétéran instructeur. C’est une question difficile. J’aimerais être un entraîneur pour toujours, et j’aime beaucoup Vancouver. Je crois que ça répond en quelque sorte à la question.»