CF Montréal

Victoire in extremis du CFM

Publié | Mis à jour

Le CF Montréal est allé voler trois points au Red Bull Arena en défaisant les Red Bulls de New York 2 à 1 grâce à deux buts sans réplique en fin de match.

Montréal se dirigeait vers une défaite après une première demie très peu convaincante, mais a profité d’une belle pièce de jeu et d’une erreur adverse pour remporter un second match de suite à l’étranger, ce qui égale une marque d’équipe. 

Il s’agit d’un troisième match consécutif sans revers pour le Bleu-blanc-noir qui est aussi devenu la première équipe à marquer plus d’un but contre les Taureaux, qui n’ont toujours pas gagné à la maison. 

Étrangement, c’est par les défenseurs que l’attaque s’est réveillée. Kamal Miller a remis à Alistair Johnston qui a effectué un centre parfait vers Rudy Camacho dont la tête a été tout aussi parfaite pour créer l’égalité à la 71e minute. 

Puis Romell Quioto a profité d’une énorme bourde du gardien Carlos Coronel pour inscrire le but vainqueur dix minutes plus tard. 

Coronel était très loin de son but pour capter une balle qu’il n’a pas maîtrisée, ce qui a permis à Quioto de filer seul pour tirer dans une cage déserte. 

Pénible

Les locaux ont pris les devants à la 14e minute quand un tir d’Omir Fernandez a dévié sur Rudy Camacho qui tentait de le bloquer, ce qui a trompé Sebastian Breza. 

Sur la séquence, les joueurs des Red Bulls se sont échangé plusieurs passes sans jamais être embêtés. 

Montréal a connu une première demie difficile et n’est vraiment entré dans le match qu’avec une dizaine de minutes à jouer à la première période. 

Sebastian Breza a connu un départ particulièrement difficile avec au moins deux mauvaises remises qui auraient pu mener à un but des Red Bulls. 

Défense égarée

Sur le plan défensif, c’était très décousu au point où les Red Bulls, qui jouent pourtant la contre-attaque, ont un moment dominé la possession, un non-sens avec ce style de jeu. 

C’est surtout signe qu’il y a eu beaucoup de déchets dans le jeu montréalais avec de nombreuses passes mal ajustées. 

Sur le plan défensif, les choses ont une fois de plus été plutôt brouillonnes. 

Quand ton attaquant de pointe est le meilleur joueur défensif au cours des 45 premières minutes, c’est signe qu’il y a un problème. 

Kei Kamara a notamment bloqué deux balles en quelques secondes sur la ligne des buts en plus d’en dégager une autre plus tard dans la demie. Son implication a été digne d’un vétéran.

SOMMAIRE

DEUXIÈME DEMIE

82e minute BUT MTL 2-1 Romell Quito profite d'une bourde monumentale du gardien Carlos Coronel (NY) et propulse le CF Montréal en avant in extremis

Quioto donne les devants au CF Montréal -

71e minute | BUT MTL 1-1 Rudy Camacho (MTL) inscrit son premier de la campagne sur une brillante reprise de la tête, mention honorable à Alistair Johnston qui obtient une passe décisive en raison de son centre

Rudy Camacho nivelle les chances -

63e minute | Thomas Edwards (NY) bataille bien dans la surface de réparation et tente un spectaculaire coup de pied renversé, Sebastian Breza (MTL) veille au grain

59e minute | Sean Nealis (NY) y va d'un tir, Kamal Miller (MTL) se jette devant la frappe

51e minute | Luquinhas (NY) effectue un crochet et dégaine du pied droit, le ballon rate le filet de quelques pouces seulement

46e minute | Alistair Johnston (MTL) centre en direction d'Ismael Koné (MTL) dans la surface de Carlos Coronel (NY), mais en vain

46e minute | Début de la deuxième demie

PREMIÈRE DEMIE

39e minute | Sunusi Ibrahim (MTL) y va d'une redirection de la tête, sans succès

35e minute | La troupe de Wilfried Nancy donne signe de vie, Kamal Miller (MTL) dirige une frappe d'un angle difficile, Carlos Coronel (NY) ferme la porte

33e minute | Victor Wanyama (MTL) lance brillamment son coéquipier Djordje Mihailovic (MTL) qui voit son tir être dévié par le cerbère Carlos Coronel (NY) sur la tige métallique  

26e minute | Positionné sur la ligne de but, Kei Kamara (MTL) réalise deux vols en empêchant le ballon rond de traverser cette dernière, privant Sean Nealis (NY) et Aaron Long (NY) d'un filet certain 

25e minute | Kamal Miller (MTL) tente d'intercepter un centre dans la surface de réparation montréalaise et vient près de déjouer son propre gardien, coup de pied de coin New York 

14e minute | BUT 1-0 NY Omir Fernandez (NY) manoeuvre bien et décoche une frappe du pied droit qui dévie sur le défenseur Rudy Camacho avant d'atterrir au fond du filet de Sebastian Breza (MTL)

Les Red Bulls font 1-0 -

8e minute | Lewis Morgan (NY) tente sa chance du pied gauche sur un coup franc, le ballon termine sa course tout juste au-dessus du filet montréalais

7e minute | Le gardien Sebastian Breza (MTL) effectue une remise hasardeuse interceptée par Cristian Cásseres Jr (NY), Victor Wanyama s'interpose en commettant la faute tout juste à l'extérieur de la zone de penalty 

2e minute | Bien positionné dans la surface de réparation, Luquinhas (NY) redirige un centre de la tête, mais rate le cadre de plusieurs pieds

1ère minute | Début du match

Avant-match  

Ça tombe plutôt bien pour les Montréalais puisque les Taureaux n’ont toujours pas gagné cette saison au Red Bull Arena, où ils ont subi une défaite, un verdict nul et n’ont marqué qu’un seul but. 

Patrice Bernier à Salut Bonjour -

On pourrait aussi se dire que les Red Bulls sont dus pour en gagner une à la maison, mais pourquoi être négatif quand, de l’autre côté, Montréal pourrait coller un troisième duel de suite sans revers?

Parce que, avouons-le, après une campagne qui s’est amorcée avec trois revers, une petite séquence heureuse ferait le plus grand bien.

Ce qui surprend les Red Bulls, c’est qu’ils n’ont pas encore triomphé devant leurs partisans, mais ont remporté chacune de leurs trois sorties sur les pelouses ennemies.

Pas étonnant                             

De l’avis de Wilfried Nancy, ce n’est pas si anecdotique que ça puisque ça colle avec le plan de match de l’équipe new-yorkaise, qui joue plutôt près des marécages du New Jersey, à Harrison.

«Ce n’est pas étrange, c’est cohérent avec leur style de jeu. C’est une équipe de contre-attaque qui joue de la même façon à l’étranger qu’à la maison. À la maison, des fois, ils ont le temps de construire, mais ils jouent surtout les longs ballons.»

«À l’extérieur, c’est encore mieux pour eux parce que l’équipe locale tente de construire et ils sont très bons sur les contres et en profitent. Face à Toronto, ce sont tous des buts sur des contres.»

Les statistiques donnent raison à l’entraîneur-chef du CF Montréal car les Red Bulls ont une moyenne de possession du ballon de seulement 38% cette saison, bien en deçà des 53% du club québécois.

Allez comprendre                             

Une équipe qui excelle sur le contre et qui profite de la moindre erreur, ce n’est pas une bien bonne nouvelle pour les Montréalais, qui ont tendance à donner de mauvais buts ces temps-ci.

On le rappelle, le CF Montréal a accordé 14 filets en cinq matchs, dont six dans les deux dernières rencontres. Ironiquement, ce sont les deux parties que la troupe de Nancy n’a pas perdues. Allez comprendre.

Même Kamal Miller a du mal à expliquer pourquoi ses coéquipiers et lui multiplient les bourdes défensives.

«C’est dur de trouver une raison, a admis le défenseur. On fait tout ce qu’il faut en préparation pour les matchs et on se tire dans le pied avec des erreurs. Il faut retourner à la base du jeu défensif et se serrer les coudes.»

«La communication est là, on discute beaucoup de ce qu’on aurait pu faire et de ce qu’on pourrait faire pour s’aider.»

Jeu direct                             

Cela dit, Miller semble plutôt optimiste en vue de l’affrontement contre les Taureaux rouges, pourvu que tout le monde soit au meilleur de sa concentration.

«New York joue de façon assez directe, alors si on limite les erreurs, il n’y aura pas trop d’inattendus et on devrait s’en sortir.»

«Depuis que je me suis joint à cette équipe, je crois qu’on a eu beaucoup de succès dans le cours du jeu face à New York. On ne peut pas prendre une pause parce que c’est là qu’ils peuvent nous faire mal», a-t-il ajouté.

Lors de la dernière saison, les deux équipes se sont divisé les victoires, avec une de chaque côté.

Wilfried Nancy a confirmé que Romell Quioto était remis de la COVID-19 et qu’il serait apte à jouer demain.

L’ADVERSAIRE EN 5 POINTS                             

DIFFICILE À DOMICILE

Les Red Bulls ont beau se retrouver au deuxième rang de l’Association de l’Est, ils connaissent un début de saison difficile à domicile, où ils n’ont pu faire mieux qu’une défaite et un match nul. Ils n’ont marqué qu’un seul de leurs neuf buts au Red Bull Arena.

GARE À MORGAN

Après deux saisons à Miami, où il a connu des succès mitigés, surtout la saison passée, l’Écossais Lewis Morgan semble assez à l’aise chez les Taureaux. Il est le meneur avec trois buts et une passe. Ses trois réussites sont l’œuvre d’un tour du chapeau contre le FC Toronto.

DÉFENSE EFFICACE

L’attaque des Red Bulls roule bien, mais la défense aussi fait le boulot avec seulement quatre buts accordés en cinq duels pour une moyenne de 0,8. Les New-Yorkais n’ont jamais accordé plus d’un but dans une rencontre en 2022.

GROSSE DEMIE

Puisqu’il est question du jeu défensif, sachez que les Red Bulls ont jusqu’à maintenant cédé une seule fois en première demie en cinq rencontres cette saison. Et en seconde mi-temps, les trois buts sont espacés sur chacun des quarts d’heure.

PETITES FOULES

Bien qu’ils évoluent dans le superbe Red Bull Arena qui peut accueillir 25 000 spectateurs, le club a une moyenne de 15 086 partisans lors de ses deux premières rencontres à la maison, ce qui le place au 21e rang de la MLS.