Crédit : AFP

Blue Jays - MLB

Le film des Blue Jays peut commencer

Publié | Mis à jour

«L’année dernière était la bande-annonce. Ce que vous verrez cette année, c’est le film!»

Cette phrase prononcée par Vladimir Guerrero fils durant le camp d’entraînement donne le ton à la nouvelle saison des Blue Jays qui doit prendre son envol, ce vendredi à Toronto, contre les Rangers du Texas.

Le scénario déposé sur le gérant Charlie Montoyo laisse espérer une fin heureuse. Un titre de la section Est de la Ligue américaine? Une présence en Série mondiale? 

Contrairement à 2021, lorsque les Jays ont néanmoins totalisé 91 victoires, l’équipe n’aura probablement pas à disputer ses rencontres à domicile dans trois villes différentes : Dunedin, Buffalo et Toronto, en raison de la pandémie de COVID-19.

Malgré tout, Guerrero fils, maintenant âgé de 23 ans, aura fort à faire pour répéter ses exploits de la dernière saison. Il avait alors frappé 48 circuits, produit 111 points et croisé le marbre à 123 reprises. «Junior», avec une moyenne au bâton de ,311, terminait ainsi deuxième au scrutin du joueur par excellence de l’Américaine, derrière le phénomène japonais Shohei Ohtani, des Angels de Los Angeles.

Berrios au monticule 

Pour le premier chapitre du film, c’est Jose Berrios qui sera au monticule pour les Blue Jays, ce vendredi soir, face aux Rangers.

«Je suis tellement heureux, je suis content d’avoir la chance de lancer lors de notre match d’ouverture, avait réagi Berrios, cité sur le site web du baseball majeur au moment de recevoir la bonne nouvelle. C’est comme quand tu es jeune et que c’est la première journée d’école. Ce sont les mêmes émotions. Je suis tellement excité.»

Berrios, 27 ans, avait été acquis par les Jays durant la dernière campagne, le temps d’effectuer 12 départs avec sa nouvelle équipe. Pendant la saison morte, l’ancien des Twins du Minnesota a conclu une prolongation de contrat de sept ans et 131 millions $ avec Toronto.

«Les gens à Toronto sont excités pour cette saison, a également noté Berrios, dont le vis-à-vis sera Jon Gray. C’est bien d’avoir une grosse foule dans les estrades, nous jouons pour les gens et pour la ville. Nous jouons aussi pour nos familles. C’est une grande motivation.»

Le retour de Semien 

Parmi les joueurs des Rangers, Marcus Semien effectuera pour sa part un retour à Toronto. La saison dernière, celui-ci avait grandement contribué aux succès de la formation torontoise avec 45 longues balles et 102 points produits.

Sans tambour ni trompette, c’est lui qui avait d’ailleurs pris le troisième rang, derrière Ohtani et Guerrero fils, pour le titre de joueur par excellence dans la Ligue américaine.

- Après une série de trois matchs à Toronto contre les Rangers, les Blue Jays se transporteront à New York pour se mesurer aux Yankees à quatre reprises, la semaine prochaine, soit de lundi à jeudi. Il s’agira déjà d’une première grande bataille pour le titre de la section Est.