Crédit : AFP

LNH

Les Maple Leafs essaient de trouver du positif

Publié | Mis à jour

Une fois de plus, la défensive des Maple Leafs de Toronto se montre peu rassurante à l’aube des séries éliminatoires et les joueurs de l’équipe sont conscients des correctifs à apporter, comme ils ont pu le voir de leurs propres yeux, mardi.

Malgré une avance de 5 à 1, les hommes de l’entraîneur-chef Sheldon Keefe ont été incapables de maintenir la cadence contre les Panthers de la Floride. Les meneurs de la section Atlantique ont eu le dernier mot 7 à 6 en prolongation pour porter à huit points leur priorité au sommet de la division. 

Si les Leafs souhaitent gagner une première série depuis le printemps 2004, ils devront espérer des performances soutenues de leur brigade défensive et devant le filet. Jack Campbell retrouve peu à peu sa forme, mais il lui faudra de l’aide. Sinon, les éliminatoires seront courtes à Toronto cette année.à

«Vous ne voulez pas voir des trucs bizarres survenir dans un match quand vous êtes en contrôle, a indiqué l’attaquant Jason Spezza au site NHL.com. Lorsque vous maîtrisez la situation de cette façon, vous souhaitez fermer les livres. Il faut apprendre de cela, car c’est une formation [la Floride] que nous reverrons possiblement.»

De son côté, Keefe essaie de retenir les aspects positifs des derniers jours. Après tout, les siens avaient obtenu cinq gains consécutifs avant cette déconfiture.

«Au cours de la dernière séquence de rencontres - Tampa, la Floride deux fois, Boston et la Caroline -, je voulais voir si nous étions capables de batailler avec les meilleurs clubs de notre section et de l’association. La réponse est oui, sans aucun doute», a affirmé le pilote.

Éviter les erreurs inutiles 

Reste que sur la glace, sa troupe a multiplié les fautes inutilement. Keefe en a pris note et s’attend à mieux pour la suite.

«Nous sommes passés d’une chance de faire 6 à 1 sur une échappée à une punition pour avoir eu trop de joueurs sur la patinoire immédiatement après. Cela a fait boule de neige. Nous étions terribles en infériorité numérique, mais je ne vais pas m’éterniser à ce sujet. Je me concentrerai sur le fait que nous avons disputé un bon match», a-t-il commenté.

Les Panthers ont d’ailleurs fait mouche trois fois en six occasions avec l’avantage d’un homme. Malgré leurs ennuis à court d’un homme, mardi, les Leafs occupent le septième rang de la ligue à ce chapitre avec un pourcentage d’efficacité de 83,0 %.

Avant d’accueillir le Canadien de Montréal sur les ondes de la chaîne TVA Sports, samedi, ils visiteront les Stars de Dallas, jeudi.