Canadiens de Montréal

«Il veut être le 'mononcle' de l’équipe!»

Publié | Mis à jour

Brendan Gallagher a lancé une pointe acérée à l’endroit de Tim Stützle après le match entre les Canadiens et les Sénateurs, mardi soir, et deux analystes de TVA Sports sont mitigés quant aux propos tenus par le numéro 11.

L’ailier droit du Tricolore a laissé entendre que l’Allemand feignait des douleurs en demeurant étendu sur la glace après un coup et qu’il «Il fait semblant d'être blessé» seulement pour sauter sur la glace quelques instants plus tard, une ruse qu’il a qualifiée d’«embarrassante».    

Louis Jean dit adorer une sortie de la sorte et qu’elle reflète la grande nature compétitive de l’athlète.

«Les gens vont dire "tu parles trop, puis tu ne produis pas. Ferme ta boîte et joue". C’est correct, mais je vais te dire une chose : ce n’est pas d’être d’accord ou non avec Gallagher, a énoncé Louis Jean sur le plateau de l’émission «JiC», mercredi. 

«Il sait qu’il s’expose à des critiques en faisant ça. Mais il le fait pourquoi? Pour son propre petit bonheur à lui? Non. Ça le dérange profondément d’avoir perdu à son retour et ça l’écoeure de voir un joueur toujours couché par terre. Je n’ai pas de problème avec ça.»

L’opinion de Michel Bergeron diverge, car «Le Tigre» croit que le vétéran Gallagher tente de s’attirer de la sympathie sur le dos de Stützle, qui n’a que 121 matchs à son compteur.

«Martin St- Louis y va avec le mérite. Il l’utilise sur le quatrième trio. En plus, il marque un but... hey! Les boys! Gallagher est en période électorale dans le moment. Il sait qu’on va nommer un capitaine bientôt. Il veut être le "mononcle" de l’équipe! 

ALTERCATION FIN DE MATCH -

«Il veut aider les jeunes, mais ce qui est arrivé hier est tellement banal. Suzuki frappe son adversaire, qui tombe sur la glace. Dans mon temps, quand t’étais blessé, tu retournais au banc et tu n’avais pas le droit de revenir à la présence suivante. Les règles ont changé. 

«Qu’a-t-il fait, Stützle? Il n’a rien fait de mal! Il est tombé et le soigneur est arrivé.»

En guise de synthèse, Jean-Charles Lajoie a résumé l’incident en expliquant que l’attaquant des «Sens» a fait le nécessaire pour provoquer une punition servie – et méritée - à Nick Suzuki.

L’animateur est également d’avis que Gallagher est en «campagne électorale».

«Il veut être élu, lui, le 5 octobre prochain!»

Ci-dessus, écoutez le segment «Finement décoiffé» à l’émission «JiC».