LNH

«Ça ne veut absolument rien dire»

Publié | Mis à jour

Nathan MacKinnon est un homme en mission et il n’a pas l’intention de se contenter d’une simple participation aux séries éliminatoires cette année.

Mardi soir, l’Avalanche du Colorado a officiellement obtenu son billet pour l’après-saison en venant à bout des Penguins de Pittsburgh au compte de 6 à 4. Le club évoluant à Denver est également devenu la première équipe de la Ligue nationale à amasser 50 victoires en 2021-2022. 

«Nous avons construit une culture forte ici. Nous avons des joueurs incroyables. [L’entraîneur-chef Jared Bednar] fait un superbe boulot et [le directeur général Joe Sakic] a bâti cette équipe, mais ça ne veut absolument rien dire», a laissé tomber MacKinnon, lors des conférences de presse qui ont suivi l’affrontement.

«Nous avons remporté le trophée du Président l’an dernier, a-t-il ensuite rappelé. Ça n’a aucune importance d’être classé huitième ou premier. Nous voulons seulement faire des dégâts en éliminatoires.»

Il s’agit de la cinquième campagne de suite où l’Avalanche prendra part aux séries. La formation du Colorado n’a cependant jamais été en mesure de franchir la deuxième ronde des éliminatoires durant cette période.

Bednar en confiance 

Ayant les mêmes ambitions que son joueur vedette, l’entraîneur-chef de l’Avalanche croit qu’il y a quelque chose de spécial dans l’édition 2021-2022 de son club.

«Nous avons un groupe talentueux et nous avons de hautes attentes, a exprimé Bednar. C’est très difficile de ne pas aimer ce que je vois cette année. J’ai l’impression que l'on continue de s’améliorer et c’est ce que nous avons l’intention de faire jusqu’à la toute fin.»

Le pilote des «Avs» a aussi souligné que son équipe a trouvé le moyen de garder le cap malgré l’adversité, même si plusieurs joueurs importants se sont retrouvés à l’infirmerie. Contre les Penguins, les attaquants Gabriel Landeskog, Nazem Kadri et Valeri Nichushkin, ainsi que les défenseurs Samuel Girard et Ryan Murray brillaient tous par leur absence.

«Pour gagner au moment le plus important de l’année, tu dois être intense pendant 60 minutes. Dans la plupart de nos matchs récemment, nous avons fait cela et contre de très bonnes équipes, a analysé Bednar. Il nous manque des joueurs, en plus.»

De plus, Artturi Lehkonen et Josh Manson ont inscrit leur premier but dans l’uniforme de l’Avalanche contre les «Pens». Les deux hommes ont été acquis tout juste avant la date limite des transactions.

Le club du Colorado tentera de poursuivre ses succès pendant un bref voyage au Canada. Celui-ci l’amènera à Winnipeg pour un duel contre les Jets vendredi et à Edmonton pour un rendez-vous avec les Oilers samedi.