Canadiens de Montréal

Martin St-Louis a un plan pour Brendan Gallagher

Publié | Mis à jour

Si la performance de ses jeunes joueurs du Canadien suscite l’engouement, c’est quand même le style fougueux d’un pilier de longue date qui a attiré l’attention de Martin St-Louis.

Fidèle à ses habitudes, Brendan Gallagher s’est mis le nez dans le trafic à plusieurs reprises, notamment sur son but en première période. 

Au fil des années, le valeureux guerrier a maintes fois démontré qu’il excelle devant le but. Loin de lui lancer la pierre, son entraîneur aimerait le voir économiser ses réserves d’énergie à l’occasion, question d’offrir une bonne production offensive.

Son but n’était que son sixième dans une saison où les blessures lancent un message clair sur son usure physique.

«J’essaie de le récompenser. Il est un très bon joueur devant le but et à l’échec avant. Quand tu progresses dans la LNH, tu veux évoluer. Tu ne perds pas pour autant ton identité comme joueur.»

«Est-ce que c’est plus facile d’apprendre une langue à 2 ans? Oui, mais tu peux aussi le faire à 24 ans. Il faut juste vouloir y mettre l’effort et je pense que c’est ce que “Gally” veut faire», a imagé le pilote du Canadien.

Voyez les commentaires de Martin St-Louis dans la vidéo ci-dessus.

C’est donc un Gallagher 2.0 que St-Louis aimerait raffiner, sans pour autant dénaturer le style du vétéran.

«Il est tout le temps le premier sur l’échec avant, sur la mise en échec. Il est en avant du but pour se batailler avec le gars. Ce sont des endroits où il est très efficace, mais des fois, ce n’est pas toujours à lui d’être là et de faire cette job-là. Il peut jouer la game un peu plus du côté mental pour dépenser moins d’énergie physiquement. Des fois, il y a déjà un gars devant le filet. Pourquoi doubler l’action? Des fois, relaxe et laisse le jeu venir à toi», a noté l’entraîneur.

Les jeunes défenseurs 

Le Canadien a subi une 40e défaite en temps réglementaire cette saison. C’est donc une marque d’équipe peu enviable qui est égalée.

Le Tricolore avait aussi subi ce sort en 2017-18, en 2000-01 et en 1983-84. Malgré tout, l’enthousiasme demeure de mise pour St-Louis, qui apprécie les efforts de ses jeunes joueurs, notamment sa brigade défensive peu expérimentée.

Il a encore eu de bons mots pour Justin Barron et compagnie.

«Il a joué un bon match. Je suis content qu’il ait compté son premier but. Je suis content de nos jeunes défenseurs.»

«Justin est juste un joueur de hockey. Je ne crois pas qu’il soit intimidé par la LNH. Il arrive sur la glace et il réalise que les lignes seront à la même place, que la taille de la glace est la même et que le filet ne bouge pas. On voit qu’il joue avec le même calme. Le petit échantillon que j’ai vu jusqu’ici me plaît», a dit St-Louis.