Oscar Rivas

Photo : Oscar Rivas était devenu le premier détenteur de la ceinture des super-lourds-légers dans l’histoire du WBC après avoir battu Ryan Rozicki, à l’Olympia de Montréal, le 22 octobre 2021. Crédit : Photo courtoisie, GYM

Boxe

Oscar Rivas à Cali en août

Publié | Mis à jour

Oscar Rivas va défendre son titre de champion du monde WBC des bridgerweights (moins de 225 livres) à Cali le 13 août. La nouvelle devrait être confirmée cette semaine par Yvon Michel et la WBC.

Mais ce ne sera pas contre le premier aspirant prévu. La WBC craignait qu’Evgeny Romanov, le dangereux boxeur russe, ait des difficultés à sortir de la Russie à cause de l’invasion menée en Ukraine. 

Dans le fond, c’est une très bonne nouvelle pour Rivas et son promoteur, Yvon Michel, puisque Romanov constituait une très grande menace.

Ce sera donc le Polonais Lukasz Rozanski, classé deuxième chez les bridgerweights, qui obtiendra la chance de mettre la main sur le titre d’Oscar Rivas.

Il reste quelques signatures et un chèque à déposer, mais ça devrait être réglé dans les prochains jours. 

À Bogota et Cali

C’est un groupe colombien qui organise des évènements de sports ou des spectacles qui s’est entendu avec Yvon Michel de GYM. Michel avait obtenu les droits de présentation du combat après négociations avec les promoteurs de Romanov. 

L’entente a tout simplement été confirmée quand la WBC a décidé par prudence de choisir Rozanski. « Nous avons réglé les derniers points avec Andrew Wasilewski, le promoteur de Rozanski, et nous attendons le dépôt des contrats et des chèques. Ça devrait se faire cette semaine et des conférences de presse sont prévues à Bogota le 26 avril et à Cali le 27 », a confirmé Yvon Michel.

Les chroniqueurs de boxe de Montréal connaissent Wasilewski. Il était le promoteur d’Andrzej Fonfara quand ce dernier a affronté Adonis Stevenson en championnat du monde au Centre Bell en 2017. 

Rivas dans sa patrie

Il n’y a pas plus québécois qu’Oscar Rivas, qui est bien installé avec sa famille dans le grand Montréal. Mais c’est quand même un immense privilège et un avantage énorme d’affronter son aspirant à Cali dans son pays, la Colombie.

Rivas tout comme Eleider Alvarez sont traités en héros quand ils retournent dans leur pays d’origine. 

À l’origine, on espérait présenter en demi-finale le combat entre Cecilia Braekhus et Marie-Ève Dicaire. Braekhus est née en Colombie avant d’être adoptée par une famille norvégienne. La promotion aurait fait d’une pierre deux coups.

Mais tant Braekhus que Dicaire ne veulent pas attendre au mois d’août pour régler leurs comptes. C’est au Québec, au mois de juin, que le combat sera présenté. 

Le tout, sujet à confirmation, évidemment.