LNH

Grosse récolte pour Jean-Gabriel Pageau face aux Devils

Publié | Mis à jour

L'attaquant Jean-Gabriel Pageau a réussi un tour du chapeau en plus de récolter une mention d’assistance, permettant aux Islanders de New York de battre les Devils du New Jersey 4 à 3, dimanche au Prudential Center.

Le Franco-Ontarien a complété son triplé en période médiane après avoir reçu une passe parfaite d’Adam Pelech alors qu’il était posté devant le filet.

• À voir aussi: Subban brutalise Wahlstrom

• À lire aussi: Josh Norris et Mathieu Joseph unissent leurs forces dans la victoire

Pageau a amorcé son travail de démolition dès le premier engagement. Après avoir ouvert le pointage, il en a ajouté en avantage numérique un peu plus de deux minutes plus tard. Il s’est plus tard fait complice du 13e but de la campagne de Kyle Palmieri.

Les Devils sont passés bien près de forcer la tenue d’une prolongation, mais ont manqué de temps. Ils retiendront toutefois de cette rencontre la blessure qu’a subie leur attaquant étoile Jack Hughes, qui a quitté le match après avoir été durement frappé par Oliver Wahlstrom.

Jesper Boqvist, Tomas Tatar et Nico Hischier ont touché la cible pour les «Diables».

Corey Schneider a remporté un premier match dans la Ligue nationale de hockey (LNH) depuis 2020, et ce, contre son ancienne équipe.

Un rare gain des Flyers 

Au Madison Square Garden, les Flyers de Philadelphie ont mis fin à une série quatre défaites en battant les Rangers de New York au compte de 4 à 3 en tirs de barrage.

Cela n’a vraiment pas été facile pour les hommes de l’entraîneur-chef par intérim Mike Yeo, qui ont vu leur avance de trois buts fondre comme neige au soleil en troisième période.

Artemi Panarin, Mika Zibanejad et Andrew Copp ont tous fait mouche au troisième tiers pour créer l’égalité avant la fin des 60 minutes réglementaires.

En fusillade, le gardien des Flyers Martin Jones a frustré les trois patineurs des «Blueshirts» qui se sont présentés devant lui, tandis que Kevin Hayes a été l’unique buteur de cette ultime étape de la rencontre.

En première période, le club de la Pennsylvanie a pris le contrôle rapidement en inscrivant deux buts. Cam York et Owen Tippett ont été les auteurs de ces réussites.

Pour le second, il s’agissait de son premier but dans l’uniforme des Flyers. Tippett jouait un huitième match avec le club qui a fait son acquisition le 19 mars dernier, dans la transaction qui a envoyé Claude Giroux aux Panthers de la Floride.

Joel Farabee a inscrit l’autre filet des Flyers. Devant sa cage, Jones a été particulièrement bon. Le vétéran a réalisé 43 arrêts pour permettre aux siens de mettre fin à leur torpeur. À l’autre bout de la patinoire, Igor Shesterkin a été défié 26 fois.

FLYERS_RANGERS -

Shea Theodore tranche 

Au Rogers Arena, le défenseur Shea Theodore a mis fin au débat en touchant la cible en prolongation et les Golden Knights de Vegas ont vaincu les Canucks de Vancouver 3 à 2.

C’était le 11e but de l’arrière de 26 ans cette saison, lui qui est en voie de connaître sa campagne la plus productive en carrière dans le circuit Bettman.

Les «Chevaliers Dorés» ont vu les favoris de la foule revenir de l’arrière dans ce duel. En effet, J.T. Miller et Bo Horvat ont fait mouche en troisième période pour forcer la tenue du temps supplémentaire.

Alex Pietrangelo et Jonathan Marchessault ont amassé les autres filets des Knights. Les deux patineurs ont touché la cible lors du premier vingt.

GOLDEN_KNIGHTS_CANUCKS -

Le Wild sans complexe 

Au Capital One Arena, le Wild du Minnesota ne s’est jamais senti menacé par ses hôtes, ayant raison des Capitals de Washington 5 à 1.

Le pivot suédois Joel Eriksson Ek a joué un rôle central dans la victoire des siens en faisant mouche à deux reprises, en plus de récolter une mention d’aide sur le 20e but de la saison de Marcus Foligno. Nicolas Deslauriers et Tyson Jost ont complété la marque pour la troupe de Dean Evason. 

Il s’agit d’un premier but dans l’uniforme du Wild pour Jost, acquis de l’Avalanche du Colorado le mois dernier. Garnet Hathaway a été l’auteur de l’unique réussite des «Caps», qui ont peiné à résoudre l’énigme de Cam Talbot.

Son vis-à-vis, Vitek Vanecek, a connu une soirée désastreuse, comme en témoignent ses 14 parades en 18 lancers.

WILD_CAPITALS -