CF Montréal

CF Montréal: bon pour le moral

Publié | Mis à jour

Pas de doute, tout le monde chez le CF Montréal était soulagé de savourer enfin une première victoire en Major League Soccer (MLS) après cinq rencontres cette saison.

«C’est sûr que ça fait du bien. Je suis content pour les gars, ça fait du bien au moral de tout le monde même si ça n’a pas été facile», a commenté Wilfried Nancy.  

Voyez les points de presse d'après-match en vidéo principale.  

Djordje Mihailovic est particulièrement satisfait du contexte dans lequel cette victoire a été acquise. 

«On est revenus de l’arrière deux fois en première demie. On a gratté pour revenir. On croyait qu’on pouvait obtenir cette victoire.» 

Déjà-vu    

Évidemment, l’équipe a bien eu peur que le tapis ne lui glisse de sous les pieds quand Cincinnati a créé l’égalité sur un tir de pénalité avec une demi-heure à jouer. 

«Naturellement, on a eu une impression de déjà-vu parce qu’on a déjà été dans ce genre de situation, a reconnu Djordje Mihailovic. Mais on a bien réagi avec un beau jeu entre Kei et Joaquin pour sauver la mise.» 

Disant vouloir savourer la victoire, Wilfried Nancy s’est montré philosophe quand il a été question des buts marqués et accordés par son équipe lors des deux dernières rencontres. 

«On a marqué sept buts et on en a accordé six, c’est plus un, alors c’est bon. Plus sérieusement, nous n’avons pas été assez forts défensivement sur le plan collectif.» 

Offensive    

Mais justement, si le jeu défensif est louvoyant en ce moment, on peut se dire que l’attaque fonctionne à plein régime. 

«Ce n’est pas étonnant qu’on marque, a relevé Nancy, les gars n’ont pas besoin de beaucoup d’occasions pour marquer.» 

D’ailleurs, Djordje Mihailovic a réalisé un doublé, ce qui porte sa production à quatre buts cette saison, toutes compétitions confondues, ce qu’il avait réussi en 34 matchs en MLS l’an passé. 

«Je pense que j’ai toujours eu ça en moi, c’est surtout une question d’avoir la confiance de le faire, a mentionné le principal intéressé. Ça prend de la confiance pour effectuer ces mouvements.» 

Au-delà de sa participation à trois des quatre buts de l’équipe, la présence de Kei Kamara est significative pour l’équipe. 

Mihailovic a mis en relief tout ce que le joueur originaire du Sierra Leone apportait à sa nouvelle formation. 

«Il amène sa personnalité dans le vestiaire et c’est important dans une jeune équipe. Il connaît bien la ligue et c’est important avant même que l’on parle du joueur. 

«Avant mon but, il fait preuve de patience et de calme. Il a sûrement été dans cette situation des milliers de fois.»