Crédit : Photo AFP

F1

Accident avec Lance Stroll : Alexander Albon ne regrette rien

Publié | Mis à jour

Le pilote de Williams Alexander Albon ne regrette aucunement l’audacieuse manœuvre qui a envoyé Lance Stroll en tête-à-queue, dimanche au Grand Prix de l’Arabie Saoudite, malgré la pénalité qui lui a été décernée.

À quelques tours de la fin, Stroll (Aston Martin) tentait de défendre sa 11e place lorsque son rival a plongé à l’intérieur tardivement. Stroll, qui croyait lui avoir laissé de l’espace, a gardé sa ligne de course, de sorte qu’il a été happé par Albon. Ce dernier a d’ailleurs bloqué au freinage. 

Stroll a perdu quelques échelons après avoir perdu le contrôle de sa monoplace, de sorte qu’il a conclu l’épreuve au 13e rang. Albon a quant à lui été forcé à l’abandon à la suite d’une crevaison. Il a par ailleurs écopé de trois places de pénalité sur la grille de départ en Australie, qui aura lieu dans un peu moins de deux semaines.

«Nous essayions de nous frayer un chemin dans les points à la fin et j'ai opté pour une manœuvre aux dépens de Lance, a expliqué Albon dans un communiqué de son équipe. Il a sorti les coudes, et malheureusement, nous sommes entrés en contact. Nous avons dû abandonner à cause de la crevaison, mais les points étaient presque là et il fallait y aller.»

Toutes deux propulsées par le bloc motopropulseur de Mercedes, qui semble concéder cette année quelques chevaux-vapeur à ceux de Ferrari, Renault et Red Bull, Aston Martin et Williams sont les deux seules équipes toujours en quête d’un premier point après deux courses.

Avec une 12e place au Bahreïn le 20 mars en lever de rideau, Stroll est le pilote le mieux classé des deux équipes. Il figure au 16e rang sur 20 engagés.