Crédit : Pierre-Paul Poulin / Le Journal de Montréal / Agence QMI

Canadiens de Montréal

Justin Barron: Cale Makar se montre très optimiste

Publié | Mis à jour

Parole de Cale Makar, Artturi Lehkonen sera accueilli à bras ouverts dans le vestiaire de l’Avalanche. 

En entrevue au podcast «La Dose», animé par Jean-Philippe Bertrand, le défenseur étoile de 23 ans n’a pas manqué d’inspiration lorsqu’il a été questionné sur l’impact de l’arrivée du Finlandais au Colorado.   

«Je ne l’ai pas vu jouer souvent, mais je sais par contre qu’il est un joueur très complet qui performe bien dans les deux sens de la patinoire. Il est à souhaiter qu’il puisse produire offensivement dans l’uniforme de l’Avalanche, mais il y a une certitude et c’est que nous venons d’ajouter un excellent attaquant défensif à notre équipe. C’est excitant et il nous aidera assurément.»

Makar est également très bien placé pour analyser le jeu de Justin Barron, cet arrière de 20 ans reçu par le CH en retour de Lehkonen. Il le porte d'ailleurs en très haute estime.

«C'est un échange difficile pour les deux clans. Évidemment, tu dois donner de bons joueurs pour en obtenir des bons. Justin est un gars incroyable. Je suis heureux, car il aura la chance de démontrer son savoir-faire chez les Canadiens. Il a joué quelques matchs avec nous cette saison et je l’ai trouvé très bon. Il a la gabarit et il possède tous les outils pour devenir un très bon défenseur complet dans la LNH.»

Le premier depuis Brian Leetch?    

Cale Makar revendique actuellement 71 points en 60 matchs. Avec encore une vingtaine de parties à disputer, il pourrait bien dépasser la symbolique (et impressionnante) marque des 100 points. 

S’il parvenait à ses fins, le flamboyant no 8 de l’Avalanche deviendrait le premier défenseur depuis Brian Leetch en 1991-1992 à atteindre/franchir la centaine.

HKN-HKO-SPO-MINNESOTA-WILD-V-COLORADO-AVALANCHE
Crédit photo : AFP

Y pense-t-il?

«Ce n’est pas quelque chose qui occupe mes pensées, pour être franc. Les points arrivent plus facilement quand l’équipe va bien. Tous les gars se poussent mutuellement au sein de notre club et il y a beaucoup de talent dans ce vestiaire. J’essaie simplement de faire de mon mieux pour aider mes coéquipiers en performant dans les trois zones.»