Crédit : AFP

Cyclisme

«On a un peu appuyé sur le bouton panique» - Guillaume Boivin

Sportcom

Publié | Mis à jour

Plusieurs chutes ont contribué à diviser le peloton et à compliquer la tâche des meneurs, mardi, lors de la deuxième étape du Tour de Catalogne. Le Canadien Michael Woods, coéquipier de Guillaume Boivin chez Israel - Premier Tech, n’a pas été épargné et a perdu de précieuses secondes au classement général.

Trois coureurs se sont rapidement échappés mardi et se sont forgé une avance de plus de 5 minutes sur le peloton. Le Norvégien Jonas Iversby Hvideberg (DSM), ainsi que les Espagnols Joan Bou (Euskaltel - Euskadi) et Adrià Moreno (Burogs-BH), ont été rattrapés à 30 kilomètres de l’arrivée.

Les membres d’Israel - Premier Tech étaient presque tous positionnés devant lorsqu’une chute a séparé le peloton, ce qui a piégé leur meneur Michael Woods. Un incident survenu avec un vent de côté qui les a pris par surprise et qui les a forcés à changer de stratégie.

«Tout le monde était devant, mais Mike (Woods) était pris derrière et on ne le savait pas, a raconté Guillaume Boivin. On a un peu appuyé sur le bouton panique. On est tous descendus pour essayer de le ramener, mais on a seulement réussi à limiter les dégâts. On pensait être en bonne position, alors qu’on est plus près de la catastrophe.»

La victoire s’est jouée dans un sprint massif à l’issue des 202 kilomètres de course. L’Australien Kaden Groves de l’équipe Bike Exchange - Jayco a profité du soutien de son coéquipier et compatriote Michael Matthews pour effectuer une remontée dans les derniers mètres. Groves a finalement devancé de justesse l’Allemand Phil Bauhaus (Bahrain - Victorious). Il s’agit d’un premier triomphe en World Tour pour Kaden Groves, qui offre une deuxième victoire à sa formation après celle de Matthews, la veille.

Le Sud-Africain Daryl Impey a été le seul représentant d’Israel - Premier Tech à conclure dans le groupe de tête. Woods (52e), Boivin (104e) et deux autres membres de l’équipe ont fini dans le second groupe, 33 secondes plus tard.

«C’est une journée difficile encore une fois. C’est dommage et on est déçus de la tournure du final. Ça ne s’est pas passé du tout comme on l’espérait», a dit Boivin.

Jonas Iversby Hvideberg, 14e du jour, en était à sa deuxième échappée de suite au Tour de Catalogne. Il a profité des bonifications pour s’emparer du maillot de meneur jusqu’alors propriété de Michael Matthews, qui le suit de près au classement général avec seulement une seconde de retard.

De son côté, Michael Woods est désormais 46e, à 44 secondes de la tête. Boivin est quant à lui 105e (+9 minutes 40 secondes).

La troisième étape aura lieu mercredi et comportera d’importantes montées. Les cyclistes parcourront 161 kilomètres entre Perpignan et La Molina.

«Avec les montagnes, ça va peut-être se régler, mais c’est loin d’être idéal. On espère que Mike aura plus de liberté dans le final et qu’il pourra chasser la victoire d’étape», a conclu Guillaume Boivin.