MLB

Matt Chapman et les Jays officialisent leur mariage sur papier

Publié | Mis à jour

Les Blue Jays de Toronto et le joueur de troisième coussin Matt Chapman ont conclu mardi une entente de deux ans et de 25 millions $.

C’est ce qu’a indiqué le réseau ESPN. Ayant été acquis par voie de transaction des Athletics d’Oakland la semaine dernière, Chapman sera admissible à l’autonomie complète au terme de ce contrat. Le pacte comprend un boni de signature de 1 million $.

Le triple récipiendaire du Gant doré a disputé les cinq premières saisons de sa carrière en Californie. En 2021, il a totalisé 27 circuits et 72 points produits malgré une faible moyenne au bâton de ,210. Deux ans auparavant, l’athlète de 28 ans avait établi des sommets personnels en cognant 36 longues balles et en faisant marquer 91 points.

Hernandez et Guerrero évitent l’arbitrage

Les Blue Jays ont aussi profité de la journée de mardi pour régler deux autres dossiers majeurs, eux qui ont octroyé des contrats d’une saison à Vladimir Guerrero fils et Teoscar Hernandez.

La seule organisation canadienne du baseball majeur évite ainsi d’avoir recours à l’arbitrage pour trouver un terrain d’entente avec ses deux jeunes joueurs. Guerrero fils touchera 7,9 millions $, alors que Hernandez empochera 10,65 millions $.

La saison dernière, Guerrero fils s’est implanté comme l’un des plus puissants cogneurs des ligues majeures, lui qui a réussi le plus haut total de circuits, avec 48. Il a aussi mené le baseball majeur au niveau des points marqués, avec 123. Il a aussi produit 111 points et maintenu une excellente moyenne au bâton de ,311.

Cette saison de rêve lui aurait bien valu le titre de joueur par excellence de la Ligue américaine si ce n’était pas de la présence de Shohei Ohtani avec les Angels de Los Angeles, lui qui a autant dominé en tant que frappeur qu’au poste de lanceur.

Pour sa part, Hernandez s’est avéré être un complément particulièrement efficace aux vedettes principales des Jays, soit Guerrero fils et Bo Bichette. L’homme de 23 ans a préservé une moyenne au bâton de ,296, lui qui a aussi expulsé la balle à l’extérieur des limites du terrain à 32 reprises, en plus de produire 116 points. Il a lui-même foulé la plaque 92 fois et a bénéficié de 36 buts sur balles, mais a été retiré sur des prises à 148 occasions.

Les Blue Jays ont aussi évité l’arbitrage avec huit autres joueurs en leur octroyant des ententes d’un an, soit le receveur Danny Jansen, le joueur d’avant-champ Cavan Biggio, ainsi que les lanceurs Adam Cimber, Trevor Richards, Ross Stripling, Trent Thornton, Ryan Borucki et Tim Mayza.

Les Jays gagnent, mais perdent Chapman

Par ailleurs, Chapman a dû quitter le match des siens contre les Yankees de New York dans la Ligue des pamplemousses, mardi, duel que les Jays ont dominé 9 à 2 au TD Ballpark.

En tentant de retirer un joueur des Yankees au troisième but, Chapman a été atteint par les crampons de son rival. Cet accident a causé une lacération au bras gauche du Californien et l’a contraint à quitter le match. Toutefois, selon le réseau TSN, il n’a pas eu besoin de points de suture et a retraité vers le vestiaire le sourire aux lèvres.

Vladimir Guerrero fils a été au centre des succès de son équipe une fois de plus mardi. Il a été l’auteur de deux points produits et trois coups sûrs, propulsant notamment les siens vers une première manche de trois points.

C’est toutefois Randal Grichuk qui a mis le match hors de la portée des Yankees en cognant un Grand Chelem à la quatrième manche aux dépens de Ron Marinaccio, alors que les hommes d’Aaron Boone ne perdaient que par quatre points.

Yusei Kikuchi a mérité sa première victoire dans l’uniforme des Jays, lui qui a retiré quatre frappeurs sur des prises tout en allouant qu’un but sur balles en deux manches de travail.

Son vis-à-vis Jordan Montgomery a connu une soirée aux antipodes. Accordant six coups sûrs et trois points en une manche, le gaucher a inscrit une défaite à son dossier.

Neuf joueurs différents ont croisé le marbre pour les Jays. George Springer, Bo Bichette et Cavan Biggio ont tous trois frappé deux des 13 coups sûrs de la formation torontoise.