Canadiens de Montréal

«Je ne voulais pas qu’on m’échange»

Publié | Mis à jour

À l’issue d’une performance inspirée face aux Bruins de Boston, quelques heures après la date limite des échanges, Jake Allen semblait soulagé.

Le gardien des Canadiens de Montréal faisait-il partie du lot de joueurs pour lesquels le téléphone de Kent Hughes a sonné? Que ce soit le cas ou non, le Néo-Brunswickois est heureux de ne pas faire ses valises.

Ci-dessus, voyez le point de presse de Jake Allen.  

«J’avais confiance que je demeurerais ici jusqu’à la fin de la saison. C’est ici que je voulais être. Je ne voulais pas qu’on m’échange, a-t-il déclaré après avoir effectué 43 arrêts dans la défaite en prolongation.

Si Hughes a prévenu qu’il n’allait pas échanger de gardien, la semaine dernière, il a aussi laissé planer qu’Artturi Lehkonen et que Brett Kulak étaient dans les bonnes grâces de l’organisation, ce qui portait à croire qu’ils ne seraient pas échangé. 

Évidemment, étant donné la situation du Tricolore, le DG montréalais aurait pu avoir la main heureuse en ce jour butoir des transactions. Plusieurs gardiens ont changé d’adresse au cours des dernières heures pour se joindre à des clubs qui souhaitent aller loin en séries.

«Pour ma part, je n’ai jamais vraiment angoissé à ce sujet. Je savais qu’on avait quatre gardiens dans la formation avec Carey (Price), et j’espère qu’il sera de retour bientôt, puis Sam (Montembeault) a bien fait pendant nos absences. 

«Il s’est dressé comme un gardien qui appartient à la LNH.»

Crédit photo : AFP

Allen ajoute qu’il difficile de perdre des coéquipiers, qui sont avant tout de «bonnes personnes».

«Ce sont trois bonnes personnes que nous avons perdues aujourd’hui, admet-il. Avec (Tyler Toffoli et Ben Chiarot) qui ont quitté d'abord, on ne pense pas au joueur de hockey. Nous sommes tous amis. Quand tu perds un ami, c’est moche.»

Allen avait toutefois de bons mots pour le quatrième portier du CH, Andrew Hammond, qui a été échangé aux Devils pour une bouchée de pain, soit un joueur de la Ligue américaine.

«Il a mérité une autre chance dans la LNH. Je suis très heureux pour lui.»

«Ils pensent au futur»  

Jean-François Chaumont | Le Journal de Montréal

Jake Allen a toujours des réponses intelligentes et réfléchies. Quand on lui a demandé d’analyser les départs d’Artturi Lehkonen, Brett Kulak et Andrew Hammond, Allen s’est rangé derrière la stratégie de Kent Hughes et Jeff Gorton.

«Ils pensent au futur aussi. Nous, les joueurs, on ne connaît pas grand-chose aux espoirs et tout, mais on dirait qu’ils ont fait du bon travail dans ces échanges. Je ne suis pas un analyste, mais ils ont obtenu le maximum pour ces joueurs. 

«Et les gars valaient ça. Ils jouaient vraiment bien. Des gens pensaient que ce serait une vente de feu ici, que tout le monde prendrait la porte, mais on savait qu’on avait une bonne équipe. Il y a du bon monde dans le vestiaire, de bons meneurs. 

«Quand Marty (St-Louis) est arrivé, les choses ont changé un peu. On ressent un nouveau départ. On sait que ce ne sera pas l’affaire d’un an avant de se retrouver encore en finale de la Coupe Stanley. Ça va prendre deux, trois ans. Quand nous serons rendus là, ç’aura valu la peine d’attendre.»