Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

Quelle destination pour Ben Chiarot?

Publié | Mis à jour

Les heures de Ben Chiarot à Montréal sont comptées. Après trois ans de loyaux services dans l’uniforme du Canadien, le gros défenseur poursuivra sa carrière sous d’autres cieux. À condition que Kent Hughes reçoive, en retour, le juste prix.

En faisant l’acquisition de Josh Manson, des Ducks d’Anaheim, l’Avalanche du Colorado a jeté, lundi, la valeur de base. En retour de l’Américain de 30 ans, les Ducks ont fait l’acquisition d’un choix de deuxième tour et de Drew Helleson, un défenseur que l’Avalanche avait sélectionné en deuxième ronde de l’encan de 2019. 

Manson et Chiarot ont pratiquement le même gabarit, ils sont tous les deux âgés de 30 ans et ils deviendront tous deux joueurs autonomes sans compensation à la fin de la présente campagne. C’est là que les similitudes s’arrêtent.

Avec les Ducks, une équipe en reconstruction, Manson ne jouait pas 20 minutes par match. Alternant entre la deuxième et la troisième paire de défenseurs, il n’a jamais été utilisé sur l’attaque massive. Et sa mobilité est, disons, réduite.

Du côté de Chiarot, on comprend que le Canadien a voulu le mettre en valeur en l’utilisant à profusion sur l’attaque massive au cours des dernières semaines. Un rôle qui lui était rarement réservé auparavant.

Utilisé sur le premier duo de défenseurs pendant pratiquement toute la saison, il s’est révélé l’un des piliers de l’équipe à la ligne bleue. Sa capacité d’évoluer à droite, même s’il est gaucher a permis à Alexander Romanov de prendre ses aises de son côté naturel.

De plus, il a été un rouage important dans la surprenante poussée du Canadien jusqu’en finale, en juillet dernier. Une expérience qui vaut assurément son pesant... de choix au repêchage pour une équipe désireuse de faire un long bout de chemin en séries.

De quelles équipes pourrait-il s’agir et que pourraient-elles offrir au Tricolore?

Flames de Calgary 

Ben Chiarot leur a offert une carte de visite intéressante en marquant le but de la victoire en prolongation, lors de la dernière visite du Canadien, à Calgary. L’Ontarien ne pouvait pas fournir de plus belles preuves de sa capacité à appuyer l’attaque. Mais ce qu’il manque à la formation albertaine, c’est davantage un arrière fiable défensivement. Voilà qui tombe encore plus dans les cordes de Chiarot.

Les Flames ont déjà échangé leur choix de premier tour du prochain repêchage pour faire l’acquisition de Tyler Toffoli. Il y a toujours la possibilité d’offrir leur premier droit de parole de 2023. Et soyez assuré que Jakob Pelletier fait partie des discussions. Kent Hughes est très intéressé par l’attaquant de 21 ans. Choix de premier tour des Flames en 2019, il a récolté 48 points en autant de matchs (22 buts, 26 aides) jusqu’ici à sa première saison dans la Ligue américaine.

Panthers de la Floride 

C’est dans le sud de la Floride qu’il se marque le plus de buts depuis le début de la saison dans la Ligue nationale de hockey (LNH). Toutefois, parmi les équipes qui se trouvent présentement dans le portrait des séries, dans l’Association de l’Est, c’est également l’un des endroits où il s’en accorde le plus. Du renfort pour venir solidifier la brigade défensive ne ferait pas de tort. Hier après-midi, les Panthers ont libéré 2,5 millions $ en échangeant Frank Vatrano aux Rangers de New York.

En retour, Kent Hughes pourrait très certainement s’informer d’Owen Tippett. Âgé de 23 ans, l’ailier droit a récemment été retourné dans la Ligue américaine en raison de la grande congestion en attaque chez les Panthers. Il est apparemment disponible. Par ailleurs, les Panthers ne détiennent aucun droit de parole avant le troisième tour, mais pourraient certainement offrir leur choix de première ronde de 2023.

Rangers de New York 

Jeunes, explosifs, talentueux, les Rangers ont pas mal tous les ingrédients pour espérer faire un bout de chemin en séries éliminatoires. À la ligne bleue, leur général a pour nom Adam Fox, le dernier récipiendaire du trophée Norris. Derrière lui, Jacob Trouba se tire bien d’affaire et K’Andre Miller est promis à un bel avenir. Devant le filet, ils sont également bien nantis avec la présence d’Igor Shesterkin. Ce qu’il manque à ce groupe, c’est la présence rassurante d’un vétéran ayant l’expérience d’un long parcours en séries éliminatoires.

Pourquoi ne pas essayer de solidifier la position de gardien auxiliaire en faisant l’acquisition d’Alexander Georgiev? De plus, Jeff Gorton et Nick Bobrov connaissent parfaitement les espoirs de cette équipe. Vitali Kravtsov et Nils Lundkvist pourraient être deux options intéressantes. Leurs choix de premier tour des trois prochaines saisons sont disponibles.

Blues de St-Louis 

À la ligne bleue, les Blues ont une bonne base avec les Colton Parayko, Torey Krug et Justin Faulk. Cependant, leur flanc gauche manque un peu de profondeur. Marco Scandella est un gentil garçon, mais est-il réellement du calibre à occuper un poste sur la première paire de défenseurs? D’ailleurs, il y a quelques semaines, Jeremy Rutherford, confrère de The Atlethic affecté à la couverture des Blues, avançait que l’équipe était à la recherche d’un arrière physique et défensif.

Le hic, dans le cas des Blues, c’est qu’ils sont accotés au plafond salarial. Pour qu’une transaction se matérialise, il faudrait que le Canadien retienne une partie du salaire de Chiarot. Ce qui ne serait pas un gros sacrifice étant donné que son contrat arrive à échéance en juillet. Chez les espoirs des Blues, on peut noter Zachary Bolduc et Jake Neighbours, les deux derniers choix de premier tour des Blues. Scott Perunovich, défenseur de 23 ans qui a connu une brillante carrière dans la NCAA, avec l’Université de Minnesota-Duluth peut également être considéré.

Wild du Minnesota 

En rachetant le contrat de Ryan Suter (et de Zach Parisé) au cours de la saison morte, le Wild a libéré plusieurs millions de dollars. En contrepartie, l’équipe s’est départie d’un vétéran capable de multiplier les soirées de plus de 23 minutes. L’ajout de Chiarot pourrait venir appuyer le travail de Jonas Brodin du côté gauche de la brigade du Wild.

Selon certains, le Canadien serait intéressé par Jack McBain. Le choix de troisième tour du Wild en 2018 vient tout juste de terminer son stage universitaire à Boston College où il a récolté 33 points en 24 matchs cette saison. Centre gaucher de 22 ans, McBain a représenté le Canada aux derniers Jeux olympiques. Récemment, il a signifié au Wild qu’il ne désirait pas signer de contrat avec eux. En retour, le Wild exigerait un choix de deuxième tour. Peut-être y aurait-il moyen de faire d’une pierre deux coups pour Bill Guerin et Kent Hughes.

Hurricanes de la Caroline 

Avec Jaccob Salvin et Brady Skjei, les Hurricanes sont en affaires à gauche. Par contre, on peut se demander si le flanc droit ne bat pas un peu de l’aile. Brett Pesce est assurément fiable. Peut-on en dire autant d’Ethan Bear et de Jalen Chatfield? Ben Chiarot a beau être un défenseur gaucher, il prouve depuis quelques semaines qu’il est en mesure de bien se débrouiller à droite. C’est sans doute ce que le Canadien voulait démontrer en le plaçant à la droite d’Alexander Romanov. Nettement plus costaud que Bear, Chiarot serait également une option intéressante pour la deuxième vague de l’attaque massive des Hurricnes.

Seth Jarvis est l’espoir le plus intéressant des Hurricanes, mais Don Waddell ne voudra assurément pas s’en départir. À moins que Kent Hughes ne fasse de l’œil à Ryan Suzuki, le jeune frère de Nick. Au niveau des choix, les Hurricanes ont dû se départir de leur choix de premier tour de 2022 en faisant l’offre hostile à Jesperi Kotkaniemi. Mais ils ont leur choix de premier tour en 2023.