Boxe

«Je me bats pour lui voler sa ceinture» - Clavel

Publié | Mis à jour

Même si Kim Clavel et Yesenia Gomez se disputeront une ceinture de championnat du monde le 21 avril, les deux pugilistes n’avaient aucunement l’intention d’échanger des insultes à l’occasion d’une conférence de presse, mercredi.

Clavel (15-0-0, 3 K.-O.), aspirante numéro 1, croisera le fer avec la championne des mi-mouches du WBC au Cabaret du Casino de Montréal. La boxeuse québécoise s’est assurée d’affronter Gomez (19-5-3, 6 K.-O.) en passant un K.-O. spectaculaire à Mariela Ribera Valverde, le 11 mars dernier. Sa prochaine rivale tentera de défendre son titre pour la cinquième fois.

«Ce sera un grand défi, a indiqué la Mexicaine par l’entremise d’un traducteur. Je sais que Kim est une très grande combattante et une boxeuse très technique. C’est ce que j’adore dans ce sport.»

Les promoteurs Yvon Michel et Pepe Gomez se sont d’ailleurs déjà entendus sur les termes d’un combat revanche qui aura lieu au Québec, peu importe l’issue du duel à venir.

«Je sais que Yesenia ne me fera pas de cadeau, a estimé Clavel. Je veux mériter cette victoire contre une adversaire de haut niveau. C'est une boxeuse bien aguerrie. Elle a connu beaucoup d’adversité.»

Malgré tout le respect qu’elles éprouvent l’une pour l’autre, les deux femmes n’ont qu’un objet en vue du combat : la ceinture tant convoitée du WBC.

«Il n’y a pas un boxeur se respectant qui se prépare pour une défaite. Je me bats pour lui voler sa ceinture et la garder dans le pays du sirop d’érable», a évoqué la Montréalaise de 31 ans, le sourire aux lèvres.

Gomez en terrain inconnu 

Pour la première fois de sa carrière, Gomez ne se battra pas dans son pays natal.

«C’est motivant de faire ce combat, a-t-elle enchaîné en espagnol. Je sais ce que cela représente, avoir le public de mon côté. Je sais de quelle façon je pourrai me concentrer sur le combat.»

Son promoteur, Pepe Gomez, estime d’ailleurs qu’il s’agira d’un des plus grands défis de la carrière de sa protégée.

«Elle sait que ce duel représente beaucoup pour Kim et que c’est une grande combattante. L’idée est de vouloir revenir avec le titre au Mexique de nouveau. On sait que ce ne sera pas facile et qu’il s’agira d’un grand combat.»

Cet affrontement tant attendu sera présenté à la télévision à la carte, «la meilleure façon de déterminer la valeur d’une boxeuse et d’un événement», selon Yvon Michel.

«Kim se révèle comme un baume sur le monde de la boxe québécoise, qui a connu des moments très difficiles depuis le début de la pandémie, a noté le fondateur du groupe GYM. Une victoire couronnerait son parcours unique dans le monde de la boxe.»

Un plan de match établi 

Clavel sera de retour à l’entraînement lundi, après avoir pris quelques jours de congé à la suite de sa victoire décisive contre Valverde. Même si elle a réussi un rare K.-O. durant ce duel, celle qui a participé à «Big Brother Célébrités» juge qu’elle a encore des aspects à travailler.

«Le mouvement du haut du corps et ne pas recevoir de coups inutilement, ça va être important. [Gomez] aime avancer sur son adversaire. Elle est agressive. Ça ne lui dérange pas de recevoir un coup de poing.»

Son entraîneuse, Danielle Bouchard, assure qu’un plan de match bien établi est en place.

«Notre équipe fait tout notre possible pour préparer Kim et lui offrir le meilleur combat de sa carrière. On est prêt, on a hâte. Tout ça se fait dans une atmosphère de respect. [Mais] quand la cloche va sonner le 21 avril, ce sera une autre histoire.»

«C’est la boxeuse avec le meilleur plan de match qui va l’emporter et c’est la force de mon équipe», a conclu Clavel.