Canadiens de Montréal

Price progresse, Allen de retour?

Publié | Mis à jour

La situation instable devant le filet du Canadien arrive à sa fin. Non, Carey Price n’est pas encore prêt à effectuer un retour au jeu. Néanmoins, le Tricolore obtiendra du renfort. Forcé à l’inactivité pendant neuf semaines en raison d’une blessure au bas du corps, Jake Allen devrait être en mesure de reprendre l’action jeudi soir.

«Je suis à 95 % sûr qu’il va jouer demain [jeudi]», a lancé Martin St-Louis, mercredi, à la veille de la visite des Stars de Dallas au Centre Bell. 

Allen s’entraîne sans contrainte depuis un bon moment. Toutefois, le nombre de répétitions avec ses coéquipiers a été plutôt restreint. En revanche, l’entraîneur-chef du Canadien a bon espoir de voir le gardien de 31 ans au sommet de sa forme.

«Quand tu es un attaquant ou un défenseur, tu dois retrouver ta rapidité et ta forme physique. Les gardiens, souvent, ils font beaucoup de travail sans nécessairement avoir une pratique en avant d’eux, a expliqué St-Louis. D’ailleurs, récemment, on l’a vu sauter dans l’action lors de certains exercices ou petits matchs qu’on faits dans les entraînements.»

Allen a disputé son dernier match, à Boston, le 12 janvier. À ce moment, le Tricolore était au plus creux de la tempête qui allait mener, près d’un mois plus tard, au congédiement de Dominique Ducharme et à l’embauche de St-Louis.

C’est donc à distance que le Néo-Brunswickois a assisté au renversement de situation de cette saison misérable.

«Je n’avais jamais raté une aussi longue période. C’était difficile d’être tenu à l’écart et de ne pas pouvoir en faire partie», a-t-il indiqué.

Charmé par la nouvelle culture 

De la passerelle, grâce à son oeil averti de vétéran de neuf saisons, il a remarqué un changement dans le comportement de ses coéquipiers peu après l’arrivée de St-Louis à la barre de l’équipe.

«Les gars respectent davantage la game. Ils bloquent des tirs, ils se replient, ils font de bonnes présences. Ils sont engagés auprès de l’équipe, a décrit le gardien. C’est ce qu’on ne faisait pas dans la première portion de la saison et qui nous place, aujourd’hui, dans notre position actuelle.»

«Je comprends qu’on ne gagnera pas tous les matchs, mais les gars font ces choses de manière constante. Ça fait partie de la culture que l’on veut bâtir», a-t-il ajouté.

Si ces modifications dans l’implication des joueurs ont aidé Samuel Montembeault à reprendre confiance en ses moyens et à offrir des performances solides, il sera intéressant de voir l’impact qu’elles auront sur cet ancien champion de la Coupe Stanley.

Une chose est certaine: St-Louis a bien hâte de le voir à l’oeuvre.

«J’ai hâte de voir comment il se comporte pendant les matchs, dans le vestiaire. Tout ce que j’entends sur lui, c’est qu’il s’agit d’un super coéquipier, un pro. J’ai hâte de voir ça de mes propres yeux», a-t-il indiqué.

À Montréal pour rester 

Le retour d’Allen coïncide étrangement avec l’approche de la date limite des transactions. D’ici celle-ci, lundi à 15 h, le Tricolore disputera deux rencontres. Ce ne sera probablement pas suffisant pour inciter une équipe à passer un coup de fil à Kent Hughes.

D’ailleurs, le directeur général du Canadien prendrait-il le risque de se départir de celui qui lui sert de police d’assurance sans connaître l’avenir de Carey Price?

Le principal intéressé, lui, n’est pas prêt à plier bagage.

«Je peux être un bon atout pour cette équipe. Je sais que je ne suis pas Carey Price, mais j’ai beaucoup d’expérience tant au niveau des bons que des mauvais moments», a souligné Allen.

Son association avec le Tricolore lui tient tellement à coeur qu’il semble enclin à vouloir la poursuivre au-delà de la date d’échéance de son contrat, le 1er juillet 2023.

«À voir les étapes que le nouveau régime est déjà parvenu à franchir, ça me donne l’impression que l’organisation s’en va dans la bonne direction et que dans trois, quatre ou cinq ans, cet endroit en sera un de premier ordre», a-t-il martelé.

-En milieu d’après-midi, le Canadien a placé le nom de Mathieu Perreault au ballottage. Incommodé par quelques blessures, le Québécois a été limité à 18 rencontres. Il a inscrit cinq points, dont un tour du chapeau.

Voyez des images de l'entraînement de Price en vidéo principale.

Voyez ci-dessous les points de presse de Martin St-Louis et de Jake Allen.