Crédit : AFP

Basketball

Le March Madness se met en branle

Publié | Mis à jour

L’attente est finie pour les amateurs de basketball universitaire américain. Le March Madness s’est amorcé mardi, à Dayton, en Ohio, avec le premier de quatre duels du «first four», où huit équipes se disputent les quatre places restantes dans le tableau principal.

Dans un duel entièrement texan, les Tigers de l’Université Texas Southern sont devenus les premiers à réserver leur billet pour la compétition annuelle, en battant les Islanders de l’Université Texas A&M-CC 76 à 67.

Les deux formations se sont échangé l’avance à quelques reprises en deuxième demie. Les Tigers ont toutefois ouvert la machine alors qu’ils perdaient 61 à 59. Ils ont alors marqué 12 des 13 points suivants, en route vers la victoire.

Bryson Etienne a été le plus productif pour les vainqueurs, avec une performance de 21 points, cinq rebonds et une passe décisive. Il a été aidé par les 16 points de John Walker III. Même s’il n’a inscrit que six points, Brison Gresham a laissé son empreinte sur ce match, avec 13 rebonds.

Dans le camp adverse, Trevian Tennyson a tout tenté, mais ses 18 points n’ont pas été suffisants pour les Islanders.

C’est donc dire que les Tigers, 16e de la section Midwest, auront un défi de taille au premier tour du March Madness, puisque les Jayhawks de l’Université Kansas, favoris de cette portion de tableau, seront leurs adversaires.

Plus tard en soirée, les Hoosiers de l’Université de l’Indiana ont défait les Cowboys de l’Université du Wyoming 66 à 58 pour intégrer le tableau principal. Considérés comme 12e équipe dans la section Est, les Hoosiers amorceront leur parcours au Marc Madness contre les Gaels du Collège Saint Mary’s, classés cinquièmes.

Dans l’affrontement du jour, les Hoosiers pourront remercier Trayce Jackson-Davis, qui a réussi 10 de ses 16 tirs, ainsi que neuf de ses 11 lancers francs, pour 29 points.

Dans le camp adverse, Hunter Maldonado a réussi une performance de 21 points, mais en vain.

Un affrontement contre Mathurin à l’enjeu

Les matchs du «first four» se termineront mercredi soir. Dans la première des deux rencontres, les Raiders de l’Université Wright State se mesureront aux Bulldogs de l’Université Bryant.

Bien entendu, le vainqueur atteindra le tableau principal, mais il pourrait s’agir d’un cadeau empoisonné puisqu’en tant que 16e équipe dans la section Sud, il retrouvera les Wildcats de l’Université d’Arizona, favoris de cette portion de tableau, sur son chemin.

C’est d’ailleurs au sein des Wildcats (31-3) que joue le Québécois Bennedict Mathurin. Le natif de Montréal a d’ailleurs dominé la colonne des pointeurs de son équipe cette saison, lui qui a préservé une moyenne de points par match de 17,4 points. Il a aussi maintenu des moyennes de 5,6 rebonds et 2,6 passes décisives par match.

Finalement, le dernier match du «first four» opposera les Scarlet Knights de l’Université Rutgers au Fighting Irish de l’Université Notre Dame. L’équipe qui s’emparera de la 11e position dans l’Ouest entamera officiellement sa compétition contre le Crimson Tide de l’Université d’Alabama, qui détient le sixième rang.