Canadiens de Montréal

«Pitlick aura un grand rôle à Montréal dans les années à venir»

Publié | Mis à jour

Rem Pitlick est assurément LA prise de l’année chez les Canadiens.

Peut-on aller plus loin et affirmer qu’il est le meilleur joueur acquis au ballottage à travers toute la LNH cette saison? 

«Sans aucun doute!», a répondu sans hésiter Alexandre Picard à la question posée par Louis Jean dans le balado de TVA Sports «Temps d’arrêt». À écouter ici:

L’ex-attaquant du Wild est effectivement impressionnant depuis qu’il porte l’uniforme tricolore. Tellement que notre analyste croit que Pitlick doit absolument figurer dans les plans à long terme des membres de la direction du CH. Et même y jouer un rôle prépondérant. 

«C’est clair, net et précis que Pitlick aura un grand rôle à Montréal dans les années à venir. Il n’avait jamais eu autant de responsabilités et il en a profité pour démontrer ce qu’il est capable de faire, autant offensivement que défensivement. C’est très rare pour un joueur de 24 ans dans cette situation. Il a vraiment saisi sa chance. Il fonce droit devant.»

Un joueur comme lui, «ça n’a pas de prix», selon Picard. 

«Pitlick amène de l’offensive, en plus d’être responsable défensivement. Il retire une grande fierté de bien jouer sur 200 pieds. Il est intelligent avec et sans la rondelle. Ça n’a pas de prix.»

Comme son acolyte, l'animateur du balado pense que Pitlick est «une excellente prise» et qu’il est à Montréal pour y rester. 

«Je ne crois pas que c’est un feu de paille. Quand j’entends Martin St-Louis parler de lui, j’ai l’impression qu’il est assuré de faire partie des plans d’avenir des Canadiens.»

Attention!   

Un danger guette cependant la direction, avertit Picard : tomber en amour avec ses «journeymen» et perdre de vue le portrait global. 

Même s’ils offrent des performances de qualité match après match, Pitlick, Laurent Dauphin et Michael Pezzetta, entre autres, n’auront pas tous en poche des contrats à un volet la saison prochaine. Les deux premiers ressortent toutefois du lot, aux yeux de l’ex-défenseur.

«Dauphin montre des signes intéressants pour un joueur étiqueté Ligue américaine. Mais il y a un danger de choisir trop de gars comme lui. La réalité, c’est que Dauphin, Pezzetta et Pitlick n’auront pas tous des contrats à sens unique la saison prochaine. Peut-être un ou deux. Pitlick est en avant de tout le monde. Dauphin le mériterait aussi.»

«Il faut regarder le "big picture". Si on amène des joueurs d’impact, Pitlick sera-t-il capable d’avoir le même apport sur le troisième ou le quatrième trio? C’est la question qu’il faut se poser. Il ne faut pas non plus oublier les joueurs repêchés par l’organisation. C’est le travail complexe qui attend Kent Hughes.»

SOMMAIRE DU BALADO :   

1re minute :

Les Canadiens continuent de confondre les sceptiques. Ils ont connu un «week-end extrêmement solide» et on voit que «les jeunes prennent de plus en plus leur place» avec l’équipe montréalaise.

4e minute :

Alexandre Picard explique comment il a décidé que c’était l’heure de prendre sa retraite du hockey. «La transition n’est pas toujours évidente», a admis Picard, qui comprend le choix de Tom Brady de «sortir de la retraite». 

7e minute :

Selon Louis Jean et Alexandre Picard, c’est grâce à leur éthique de travail que les Canadiens vivent d’aussi bons moments dernièrement. «C’est ce qu’on remarque le plus depuis l’arrivée de Martin St-Louis. Les joueurs ont acheté le plan de Martin St-Louis, qui est d’implanter une culture d’équipe gagnante.»

9e minute :

La valeur de Ben Chiarot est clairement à la hausse. «Il joue du très gros hockey dernièrement. C’est très rare de voir un joueur se donner autant alors qu’il sait qu’il va être échangé bientôt. C’est tout à son honneur.»

12e minute :

Rem Pitlick est-il le meilleur joueur acquis au ballottage à travers toute la LNH cette saison? «Sans aucun doute!», affirme Picard.

16e minute :

Quels joueurs parmi Laurent Dauphin, Michael Pezzetta et Rem Pitlick convaincront la direction de leur offrir un contrat à sens unique la saison prochaine? «Pitlick est en avant de tout le monde», juge Picard.

20e minute :

Cole Caufield déborde de confiance depuis l’arrivée de Martin St-Louis. «Il n’y avait pas la même étincelle avec Dominique Ducharme.»

21e minute :

Picard donne ses impressions sur la performance de Joel Edmundson à son premier match de la saison, samedi, contre le Kraken. «Il a eu un effet stabilisateur sur les autres défenseurs, particulièrement Jeff Petry.»

25e minute :

L’effet St-Louis peut-il durer? «Je pense que oui.»

28e minute :

Les Maple Leafs ont connu un match difficile à la Classique Héritage, dimanche, contre les Sabres à Hamilton. «C’est une équipe dysfonctionnelle.» Picard s’attend à «un très gros ménage à Toronto».

34e minute :

Comme on le voit avec Martin St-Louis à Montréal, Don Granato a redonné confiance aux Sabres depuis qu’il a été nommé entraîneur-chef.

36e minute :

Jack Eichel manque clairement de leadership. «Son égoïsme est indéniable.» 

39e minute :

Les Penguins ne cessent d’impressionner, notamment grâce au brio de Sidney Crosby, qui «traîne toujours l’équipe sur ses épaules». «Il est incontestablement le meilleur leader de sa génération.» 

43e minute :

Les arbitres ont erré à plusieurs reprises la semaine dernière, selon Alexandre et Louis, qui donnent des exemples d’erreurs commises par les officiels. «Il ne faut pas que ça devienne problématique en séries éliminatoires.»

49e minute :

C’est indéniable que les jeunes font des choses avec la rondelle qu’on n’avait jamais vues auparavant. Mais ont-ils gagné en habilités au détriment du coup de patin?  

53e minute :

Petit jeu pour terminer : quels joueurs ne seront plus avec le CH après la date limite des transactions, lundi prochain?