Crédit : Photo Martin Chevalier

Canadiens de Montréal

Samuel Montembeault: des hauts et quelques bas

Publié | Mis à jour

Le gardien Samuel Montembeault a contribué aux récents succès du Canadien de Montréal et même s’il n’a pas été parfait, il a offert davantage de performances rassurantes.

Le Québécois présente un taux d’efficacité de ,897 et une moyenne de buts alloués de 3,60 cette saison, mais ses statistiques ont pris du mieux dernièrement, ce qui n’est pas étranger aux huit gains en 11 sorties du Tricolore. Celui affichant un dossier de 7-12-5 en 2021-2022 a d’ailleurs conclu avec un taux égal ou supérieur à ,900 huit fois à ses 11 derniers affrontements, réalisant au passage un jeu blanc aux dépens des Sabres de Buffalo le 23 février. 

Deux rencontres ont particulièrement nui à ses chiffres, soit celles du 13 février contre les Sabres et du 1er mars face aux Jets; à Winnipeg, il avait cédé sept fois en 23 tirs pour un maigre taux de ,696 et s’était retrouvé sur le banc après un peu plus de deux périodes.

Signe d’une charge de travail significative, l’ancien des Panthers de la Floride a reçu au moins 30 lancers dans huit de ses 10 derniers duels, incluant les quatre plus récents. Toutefois, cette sollicitation massive de l’adversaire ne date pas d’hier, car Montembault a affronté 40 tirs ou plus à cinq occasions, ce qui comprend deux soirées consécutives de 50 lancers ou davantage les 18 et 20 janvier.

Malgré les insuccès collectifs des siens, l’athlète de 25 ans a déjà établi quelques sommets personnels en carrière dans la Ligue nationale en vertu de ses sept victoires et 30 matchs disputés.