Canadiens de Montréal

Artturi Lehkonen, contre vents et marées

Artturi Lehkonen, contre vents et marées

Félix Séguin, TVA Sports

Publié 14 mars
Mis à jour 14 mars

Artturi Lehkonen est en train de connaître la meilleure saison de sa carrière.

Plusieurs souhaitent présentement que le Finlandais fasse partie du plan de relance de Jeff Gorton et Kent Hughes et qu’il ne soit pas échangé d’ici la date butoir des transactions.

Je dois reconnaître que c’est quand même un changement drastique dans l’opinion publique

Rappelez-vous, il n’y a pas si longtemps, plusieurs avaient un malin plaisir à prendre en dérision les performances Lehkonen. Il était souvent l’objet de moqueries de la part des gens des médias et des amateurs.

« Il ne serait pas capable de marquer dans un filet de handball... Il est invisible... Il est inutile... » Ce sont souvent des commentaires que j’ai entendus depuis son arrivée avec le Tricolore en 2016.

Pourtant, les quatre entraîneurs-chef qui ont dirigé Lehkonen à Montréal (Michel Therrien, Claude Julien, Dominique Ducharme et Martin St-Louis) m’ont toujours dit et rappelé à quel point Lehkonen était très utile dans la façon de jouer d’une équipe.

Responsable, travaillant, intelligent, concentré, discret, à son affaire, ce sont souvent des mots que Therrien, Julien, Ducharme et St-Louis ont utilisés pour décrire Lehkonen.

Et là, cette année, en plus de ses qualités habituelles, Lehkonen marque des buts.

Et des buts importants, Lehkonen en a inscrit deux en séries éliminatoires pour les Canadiens lors des deux dernières saisons.

Le 7 août 2020, dans la bulle à Toronto, c’est lui qui a marqué le but gagnant en fin de troisième période contre les Penguins de Pittsburgh dans le quatrième match de la série. Les Canadiens éliminaient ainsi, à la surprise générale, la bande à Sidney Crosby.

Et l’an passé lors de la Fête nationale des Québécois, Lehkonen a inscrit le but le plus important des Canadiens, dans les 25 dernières années, lorsqu’il a marqué en prolongation dans le match no 6 contre les Golden Knights de Vegas. Un but qu’on n’oubliera jamais.

Du vécu 

Il ne faudrait peut-être plus se surprendre des buts importants marqués par Lehkonen. Quand on porte attention à son passé, le no 62 des Canadiens a souvent connu du succès.

En 2012, Lehkonen avait été le meneur pour les buts (7) lors du Championnat du monde des moins de 18 ans.

En 2013, il avait été nommé la recrue de l’année en Finlande dans la SM-liiga.

En 2014, il a remporté la médaille d’or au Championnat du monde junior et l’année suivante il avait été le capitaine de son équipe nationale.

Et finalement, en 2016, Lehkonen a aidé son équipe en Suède a remporté les séries éliminatoires, séries lors desquelles il avait été le meneur pour les buts (11) et les points (19).

Lehkonen ne marquera jamais 50 buts. Il ne sera jamais Connor McDavid. Cependant, dans son rôle et grâce à ses qualités, il peut remplir un rôle important et il peut se démarquer à sa façon.