Crédit : Le Journal de Québec

Cyclisme

Cyclisme: Hugo Houle vient à bout de Paris-Nice

Publié | Mis à jour

Unique représentant de son équipe depuis jeudi, Hugo Houle a fait exception chez Israel - Premier Tech en survivant au 80e Paris-Nice. Le Québécois a terminé 25e de la huitième et dernière étape présentée sous la pluie dimanche et a pris le 13e rang du classement général.

En l’absence de ses coéquipiers, Houle a eu du mal à se positionner à certains moments de la course, notamment lorsque venait le temps de rester devant dans les descentes. Il a chassé pour rattraper le groupe de tête et a fini la course parmi un groupe de six coureurs, 6 min 34 s derrière le vainqueur, le Britannique Simon Yates (BikeExchange - Jayco).

«Je me sentais bien toute la semaine. J’ai travaillé fort afin de garder un bon classement pour l’équipe, surtout avec tout le travail que le personnel a fait pour moi. J’étais seul dans le peloton, mais j’avais tout le soutien de l’équipe. C’est un peu ma façon de leur dire merci, de me battre jusqu’à la fin pour aller chercher quelques points World Tour», a souligné Hugo Houle.

Il se considère chanceux de ne pas avoir été affecté par le virus qui a atteint ses coéquipiers, dont le Montréalais James Piccoli, ou de s’être blessé comme Guillaume Boivin. Sa connaissance du parcours, où il s’entraîne régulièrement, l’a aussi avantagé à son avis.

«Ça m’a bien servi, je savais où je devais pousser et où je pouvais être plus relax, étant donné qu’il y avait beaucoup de cassures dans le peloton, a-t-il précisé. Ç’a été une autre étape difficile et au final, on n’est pas nombreux à avoir fini le Paris-Nice ! Chacun mérite une médaille pour avoir fini dans ces conditions-là.»

Ils étaient 154 cyclistes au départ de la première étape et ils ont été 59 à franchir la ligne d’arrivée dimanche. Au cours de cette dernière journée de course, 29 athlètes ont abandonné.

Un duel au sommet s’est rapidement dessiné pour boucler l’événement. Simon Yates était deuxième au classement général avant le début de cette ultime étape et accusait un retard de 47 secondes sur le meneur, le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma).

Le Britannique a tout tenté dimanche pour s’emparer du maillot jaune. Avec un peu moins de 20 kilomètres à faire, il a attaqué en solo pour distancer le groupe de tête. Son avance est allée jusqu’à 25 secondes dans les kilomètres suivants.

Primoz Roglic peut remercier son coéquipier Wout Van Aert, qui a trimé dur pour limiter les dégâts et l’accompagner dans les différentes montées afin de ne pas laisser filer Yates, qui l’a emporté par neuf secondes face au duo de la formation Jumbo-Visma.

Simon Yates se contente de la deuxième place au classement général, à 29 secondes de Primoz Roglic. Le Colombien Daniel Felipe Martinez, victime d’une crevaison à un moment clé de la course dimanche, est monté sur la troisième marche du podium (+2:37).

De bon augure

Dans des conditions particulières, Hugo Houle a fait preuve de constance et a pu faire le plein de confiance pour les prochaines courses. Il s’est hissé parmi les 25 meilleurs lors de six étapes différentes sur des parcours variés.

«C’est ce qui a fait ma force tout au long de la semaine, a maintenu l’athlète de Sainte-Perpétue. J’étais toujours présent, sans être trop loin et je ne perdais pas de temps au classement général. Un autre point fort est comment j’ai grimpé sur ce Paris-Nice, où j’étais beaucoup plus à l’aise dans les montagnes. C’est intéressant pour la suite et ça m’encourage. Je suis très content de ma performance.»

Houle sera du départ de Milan-Sanremo, la fin de semaine prochaine.

Antoine Duchesne 49e en Italie

En Italie, Antoine Duchesne (Groupama - FDJ) a fini 105e (+58 secondes) lors de la septième et dernière étape de Tirreno-Adriatico. L’Allemand Phil Bauhaus (Bahrain - Victorious) a triomphé au sprint.

Vainqueur de l’étape de samedi en solo, le Slovène Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) n’a pas été inquiété au classement général pour l’emporter aisément.