Crédit : Photo Martin Chevalier

Lions de Trois-Rivières

Les Lions se transforment en chatons

Publié | Mis à jour

L’équipe affiliée au Canadien de Montréal dans la Premier AA Hockey League (ECHL) n’a pas du tout eu l’air de l’animal sauvage qu’elle représente, samedi, à Terre-Neuve. Les Lions de Trois-Rivières ont plutôt ressemblé à des petits félins domestiques, eux qui ont perdu 9 à 4 contre les Growlers.

Les visiteurs menaient pourtant 2 à 0 après 20 minutes de jeu, mais les favoris de la foule ont inscrit cinq des six buts lors de la deuxième période, pour s’installer confortablement dans le siège du pilote.

Une situation similaire s’est produite au dernier tiers, alors que les Growlers ont marqué quatre des cinq buts de l’engagement.

Cette domination s’est d’ailleurs fait ressentir au chapitre des tirs au but, que les vainqueurs ont mené 42 à 16.

Au total, 13 des 16 patineurs des Growlers ont noirci la feuille de pointage. Zach O’Brien et Pavel Gogolev ont été les plus productifs, avec une récolte de trois points chacun.

Le gardien des Lions Carmine-Anthony Pagliarulo a été la seule victime de ce déluge de buts, lui qui a cédé neuf fois sur 42 lancers. À l’autre bout de la patinoire, Keith Petruzzelli n’a guère fait mieux devant la cage des siens, mais il a ajouté la victoire à sa fiche en vertu de 12 arrêts sur 16 lancers.

Anthony Nellis, Mathieu Gagnon, Cédric Montminy et Jonathan Joannette ont touché la cible pour les Lions, qui affronteront les Growlers pour une quatrième fois en cinq jours, dimanche. Les Lions avaient remporté le premier match de cette séquence, mais la formation de Terre-Neuve a gagné les deux suivants.