Crédit : MARTIN ALARIE / AGENCE QMI / JOURNAL DE MONTREAL

Boxe

Une grande première qui réjouit Mathieu Germain

Publié | Mis à jour

À son premier duel sous l’égide du Groupe Yvon Michel (GYM), Mathieu Germain a surmonté une coupure près de l’œil droit pour battre Erick Inzunza Angulo par K.-O. technique, vendredi soir, au Cabaret du Casino de Montréal.

«Je suis content d’avoir été coupé. C’est bizarre à dire, mais je suis content. C’est une super belle expérience. Je devais le vivre. Ça fait une vingtaine d’années que je boxe, ça ne m’était jamais arrivé. Il fallait que ça m’arrive un jour», a admis Germain après sa victoire obtenue au huitième et dernier assaut.

Le Montréalais a soulevé la foule très partisane du Cabaret restant solide sur ses deux jambes. Le rythme du combat était beaucoup plus lent lors des derniers rounds, mais Germain (20-2-1, 9 K.-O) a rouvert la machine pour aller chercher la décision de l’arbitre.

«Je me suis mis un peu trop de pression, a-t-il avoué. Je pensais le “out-boxer”, l’arrêter, le détruire. J’ai réussi, j’ai le résultat, j’ai la victoire. Ça faisait 10 mois que je n’étais pas monté dans le ring. Nouveau promoteur, nouvel entraîneur, l’adaptation ; je pense que je me suis mis de la pression sur les épaules.»

Pendant un moment, au deuxième round, il a pensé que c’est Angulo (19-13-0, 14 K.-O.) qui avait été coupé. Le Mexicain avait accepté il y a à peine trois jours de venir au Québec pour boxer, après maints changements d’adversaires du côté de Germain.

Auteur de deux gains consécutifs, le pugiliste de 23 ans ne sait pas encore ce que l’avenir lui réserve, mais il tient à remonter dans le classement, lui qui a déjà atteint le septième rang IBF.

De l’action en début de carte

Il ne fallait pas cligner des yeux pour le deuxième combat de la soirée. À ses débuts professionnels, Derek Pomerleau (1-0-0, 1 K.-O.) n’a eu besoin que de 14 secondes pour passer le K.-O. au Néo-Écossais Daniel Beaupré (1-1-0, 1 K.-O.), qui s’est amené avec le feu dans les yeux... mais sans garde.

Plus tôt, le Johannais Alexis Barrière a défait Israel Nava Lopez dans une confrontation des poids lourds. Le Mexicain a étiré le combat jusqu’au troisième round avant de jeter la serviette.

Yvon Michel a des plans précis pour son protégé, invaincu en cinq apparitions, qu’il veut voir combattre le plus souvent possible, à raison de cinq ou six combats par année.

«C’est un gars qui est habile, qui est brillant sur le ring et qui a besoin de temps. On veut sortir le plus rapidement possible des quatre, puis des six rounds, pour l’amener à des huit ou des 10, où il va briller», a-t-il expliqué.

Le prochain événement du GYM aura lieu au Colisée Vidéotron de Trois-Rivières, le 25 mars, et mettra en vedette le héros local, Mikaël Zewski.