FBL-MEX-TIGRES-CRUZ AZUL

Photo : Le Cruz Azul pourra compter sur ses partisans, comme ce fut le cas la semaine dernière, mercredi soir face au CF Montréal. Crédit : Photo AFP

CF Montréal

Ligue des champions: les fans y seront

Publié | Mis à jour

C’est finalement avec des partisans dans les gradins de l’Estadio Azteca de Mexico que le CF Montréal affrontera Cruz Azul, mercredi soir.

• À lire aussi: Apprivoiser l’Estadio Azteca

Les deux équipes se disputeront le premier match de leur quart de finale de la Ligue des champions de la CONCACAF. Les événements violents survenus à Querétaro, samedi, avaient laissé planer la possibilité que la rencontre ait lieu à huis clos.

L’entraîneur-chef, Wilfried Nancy, a admis qu’il n’aurait pas détesté que les gradins soient vides mercredi soir.

« J’étais surpris au début que ce soit sans spectateurs. Je reste surpris, mais c’est comme ça. On va faire avec, ça aurait été super de jouer à huis clos. »

Adversaire de taille

Cruz Azul occupe actuellement le cinquième rang du championnat d’hiver de la LigaMX. La formation du district fédéral traverse toutefois une séquence difficile avec une seule victoire à ses cinq derniers duels de championnat (1-3-1).

En plus de la Liga, les Mexicains ont aussi affronté le Forge de Hamilton en huitième de finale de la Ligue des champions, ce qui donne un total de neuf parties en un mois, en incluant l’affrontement de mercredi soir.

Des Avantages ?

L’équipe est fatiguée et compte quelques blessés, mais Nancy ne croit pas que c’est à l’avantage de son groupe.

« Je ne sais pas si on arrive au bon moment, je sais que l’entraîneur [du Cruz Azul] a fait beaucoup tourner [son effectif], il disait vouloir le faire aux deux matchs. Qu’on les prenne maintenant ou plus tard, on veut ramener de quoi de bien pour avoir quelque chose à faire devant nos partisans. »

Parmi les quatre formations de la MLS qui jouent en quart de finale, le CF MTL est la seule à disputer le match aller à l’étranger et à accueillir le match retour, ce qui est un avantage non négligeable aux yeux du défenseur Alistair Johnston.

« Les gens ne le réalisent pas, mais c’est une phase de découverte, surtout pendant les 45 premières minutes. » 

« C’est donc un gros avantage de jouer le second match à la maison parce qu’on connaît mieux l’adversaire et on se retrouve devant nos partisans. »

Il suffit que l’équipe offre une prestation soignée et constante pour qu’elle se trouve en bonne position la semaine prochaine au Stade olympique.

Attaque décimée

C’est avec seulement Kei Kamara comme attaquant, qui a joué 90 minutes samedi contre l’Union de Philadelphie, que le CF Montréal se présente à Mexico.

L’attaque est décimée et ce n’est pas parce que le régime d’entraînement est trop dur, comme c’est déjà arrivé en début de saison par le passé.

« Hormis la blessure de Mason [Toye], qui s’est blessé tout seul en faisant une passe, les cas de Bjørn [Johnsen] et Sunusi [Ibrahim] sont hors de notre contrôle, et Romell [Quioto] est suspendu. C’est la première fois dans ma carrière qu’on a quatre attaquants sur le carreau », a expliqué Nancy.

Samuel Piette est toujours incommodé par une blessure au pied subie avec l’équipe nationale du Canada.