Crédit : AFP

Soccer

Des dizaines de blessés lors d’une émeute dans un stade de soccer mexicain

Publié | Mis à jour

Les actes de violence qui sont survenus lors du match de soccer entre les clubs mexicains de Querétaro et Atlas, samedi, ont envoyé au moins 26 personnes à l’hôpital.

Pendant ce duel du Championnat du Mexique de football (Liga MX), des partisans rivaux en sont venus aux coups, causant la suspension du match et l’éruption d’une émeute dans le Stade Corregidora, à Querétaro. 

«Les actes de violence et de vandalisme qui sont survenus [samedi] soir n’ont aucune place dans le soccer ou la société, a réagi la CONCACAF par voie de communiqué. Nous condamnons sans réserve ce type de comportement et nous appelons les autorités à enquêter sur ces crimes.»

Plusieurs médias mexicains rapportent qu’au moins 17 personnes auraient perdu la vie dans la foulée des événements, bien que cette information n’ait pas encore été confirmée.

Rappelons que le Mexique doit organiser la Coupe du monde en 2026 conjointement avec le Canada et les États-Unis.

«La Confédération croit que d’importantes sanctions sportives doivent aussi être imposées et nous allons soutenir la Fédération du Mexique de football et la Liga MX dans leur enquête», a enchaîné la CONCACAF.

Le gouverneur de l’État de Querétaro, Mauricio Kuri, a reconnu que les forces de sécurité étaient insuffisantes lors du match et qu’elles n’avaient pas agi aussi rapidement qu’il le fallait.

«À l’heure actuelle, le bilan est de 26 personnes blessées, 24 hommes et deux femmes, a confirmé le gouverneur lors d’une conférence de presse. Sur les 23 personnes encore hospitalisées, trois sont dans un état grave.»

Son homologue de l’État de Jalisco, où se situe le club d’Atlas, a pour sa part souhaité que «la Loi [soit] appliquée avec fermeté» à l'endroit des coupables de ces gestes disgracieux».

De nombreuses images publiées sur les réseaux sociaux montrent des partisans piétiner des personnes inanimées et heurter des amateurs de l’équipe adverse avec des objets comme des chaises métalliques et des ceintures.

La Liga MX a annoncé la suspension de l’ensemble des rencontres qui devaient avoir lieu dimanche.

«Les responsables de l’absence de mesures de sécurité dans le stade seront punis de façon exemplaire», a quant à lui indiqué le président de la Ligue, Mikel Arriola.