Canadiens de Montréal

Ben Chiarot: le plan du CH a-t-il changé?

Publié | Mis à jour

Le succès que connaissent actuellement les Canadiens sous Martin St-Louis pourraient-il forcer Jeff Gorton et Kent Hughes à revoir leurs plans?

Les noms de Ben Chiarot et d’Artturi Lehkonen sont parmi ceux qui circulent sur le marché des échanges en vue de la date butoir du 21 mars. Et si le président et son directeur général décidaient de les garder plutôt que tenter de faire le plein d’espoirs et de sélections au repêchage après une septième victoire en huit matchs?

Ci-dessus, voyez le segment avec Guillaume Latendresse, Maxim Lapierre et Dave Morissette à «L'Après-match LHN». 

• À lire aussi: Kent Hughes chercherait à se départir d'un contrat

• À lire aussi: «C'est une crampe au cerveau de Gallagher»

• À lire aussi: Price recommence à patiner

«Pour moi, il ne faut pas que les plans changent. On a embauché Gorton et Hughes en se disant "on s’en va dans une reconstruction, on veut des changements et on veut changer la culture, la façon de jouer"», a souligné Guillaume Latendresse, samedi soir, à l’émission «L’Après-match LNH» à TVA Sports.

Selon l’ancien choix de deuxième tour du CH en 2005, c’est maintenant que l’organisation doit exécuter la restructuration de son effectif.

«Chaque fois qu’on voulait faire une reconstruction, on a dit "la ville n’est pas prête, on veut gagner et rentrer en séries", mais savez-vous quoi? Je suis prêt à attendre deux ou trois ans pas de séries pour gagner une coupe Stanley avant (2093).

«Depuis 1993, ça n’a jamais fonctionné les plans, ajoute-t-il. Là tu as un entraîneur qui n’est pas stressé et qui est prêt à prendre quelques défaites. Et ce n’est pas parce que tu as des jeunes que tu vas perdre. Il y en a de bons joueurs qui sont capables de gagner des matchs.»

Bâtir avec Chiarot et Petry? 

Pour revenir à Chiarot, le défenseur de 30 ans sera très convoité d’ici le 21 mars de la part d’équipes qui aspirent aux grands honneurs. Certains n’excluent pas un retour du gaucher avec le Tricolore l’été prochain, lorsque son contrat viendra à échéance. Certains, mais pas tous.

«Chiarot, ce serait un risque que tu cours. Ça ne veut pas dire qu’il veut revenir, laisse entendre Maxim Lapierre. Ça ne veut pas dire qu’on aura la place sur la masse salariale pour (lui faire signer un contrat). La décision logique si tu l’échanges, tu ne lui offres pas de contrat.

«Mais s’il veut revenir à la date des joueurs autonomes, tu reçois le choix au repêchage, il s’en va et après avoir remporté la coupe Stanley, il revient!»

Bien que cette possibilité existe, Latendresse n’en démord pas.

«C’est où que tu t’en vas? Là est la question. Pourquoi as-tu échangé Tyler Toffoli si tu gardes Chiarot et Jeff Petry. La décision a été prise qu’on prenait une direction, et depuis qu’on a échangé Toffoli, ça va bien. 

«Pour moi, ce que tu vas chercher pour Chiarot et Petry a trop de valeur. Pas juste des choix au repêchage.»

Un Rasmus Sandin comme valeur marchande? 

Latendresse est d’avis que plusieurs clubs bien garnis en espoirs seraient ouverts à en sacrifier un pour aider leur club à ajouter un morceau important afin d’aller loin en éliminatoires.

«Prends un gars comme Rasmus Sandin à Toronto. C’est un jeune défenseur extrêmement talentueux qui n’a pas encore trouvé son chemin. Il a été laissé de côté (samedi). 

 

Crédit photo : AFP

«Si tu donnes Chiarot à Toronto et que tu vas chercher un jeune, l’échange est bon pour les deux équipes. Les Leafs ont besoin que ça paye là. Les Canadiens sont prêts à être patients.»

L’animateur Dave Morissette a alors fait valoir que perdre plusieurs vétérans comme Brendan Gallagher, par exemple, feraient du CH un club «moins performant» et que les matchs à domicile «ne seront pas aussi excitants».

«T’as l’ancien noyau et le nouveau noyau. Est-ce qu’ils vont se battre pour voir qui est le noyau? Ce sont les jeunes. C’est Nick Suzuki, Cole Caufield et Alexander Romanov. Ce n’est plus Gallagher et ce gang-là», renchérit Lapierre, selon qui le numéro 11 n’est pas le candidat au rôle de capitaine.

Enfin, à ce sujet, le choix de Latendresse et Lapierre est unanime : Suzuki doit être le prochain capitaine.