Crédit : AFP

LNH

Jason Robertson : «un marqueur naturel»

Agence QMI

Publié | Mis à jour

L’attaquant Jason Robertson, des Stars de Dallas, s’impose tranquillement comme une grande vedette en devenir dans la Ligue nationale de hockey.

«C’est un marqueur naturel, il a une touche incroyable autour du filet et il aime compter des buts», a expliqué son entraîneur-chef Rick Bowness, cité sur le site web des Stars. 

• À lire aussi: Les Québécois s'illustrent au Honda Center

Âgé de 22 ans, l’Américain disputait son 100e match en saison régulière, vendredi soir, et il a souligné le tout en complétant son premier tour du chapeau en carrière, et ce, grâce à un but en prolongation. 

Il ne restait que 30 secondes à la période supplémentaire quand Robertson, à bout de souffle, a joué les héros en profitant d’une échappée. Les Stars ont ainsi vaincu les Jets, à Winnipeg, par le pointage de 4 à 3. 

«Je ne peux pas mentir, j’aime les échappées et j’ai trouvé le peu d’énergie qui me restait», a commenté Robertson, après son but victorieux. 

«Je vais vous dire à quel point il aime marquer des buts, a complété Bowness, en décrivant le filet inscrit en prolongation. Il était épuisé et là, il a vu une opportunité d’obtenir une échappée. 

«Ses yeux se sont illuminés et il a trouvé un second souffle. Il était complètement fatigué, mais il a vu cette occasion et les athlètes d’élite trouvent cette énergie pour fournir ce deuxième effort.» 

Du sang-froid 

Portés par le gain, les coéquipiers de Robertson étaient aussi élogieux à son endroit. 

«Il est vraiment incroyable, il aura toute une carrière ce gars-là, a avancé le gardien Braden Holtby, auteur de 39 arrêts dans la victoire. Il est un des rares joueurs dont le rythme cardiaque descend quand il obtient la rondelle, il a un talent rare et du sang-froid. Il est plaisant à regarder.» 

Sélectionné en deuxième ronde (39e au total) par les Stars au repêchage de 2017, Robertson en est à sa deuxième saison complète dans la LNH. 

En 2020-2021, il avait terminé deuxième au scrutin pour le trophée Calder, remis à la recrue de l’année, derrière Kirill Kaprizov, du Wild du Minnesota. 

Après une récolte de 45 points, dont 17 buts, en 51 parties, Robertson fait encore mieux, cette saison. 

À la suite de son tour du chapeau de vendredi, le natif de la Californie a inscrit 26 buts et totalisé 51 points en 46 matchs depuis le début de la campagne.