Crédit : Photo AFP

LNH

Les joueurs russes de la LNH sont la cible de menaces

Publié | Mis à jour

Les joueurs russes de la Ligue nationale de hockey (LNH) sont la cible de nombreuses menaces en raison de l’invasion de l’Ukraine par le régime de Vladimir Poutine.

Dan Milstein, l’agent de plusieurs joueurs russes, dont Nikita Kucherov et Andreï Vasilevskiy avec le Lightning, a fait cette déclaration à la chaîne TSN. 

Chez le Canadien, Milstein représente le défenseur Alexander Romanov, l’unique joueur russe à Montréal.

«Pour des raisons de sécurité, je ne peux pas dévoiler les noms des joueurs qui ont reçu des menaces, a dit l’agent en entrevue au Journal. C’est une situation très sérieuse. Il y a plusieurs de mes clients qui ont fait face à des menaces sur les médias sociaux ou en personne.»

Romanov n’a toujours pas parlé aux médias depuis l’éclatement de la guerre entre la Russie et l’Ukraine. Chantal Machabée, la vice-présidente aux communications, a précisé que l’équipe préférait garder son jeune défenseur de 22 ans loin de ce sujet des plus délicats. Il finira par rencontrer la presse, mais il le fera avec l’aide d’un interprète afin de s’assurer de trouver les mots justes.

Un communiqué de la LNH

La LNH a aussi publié un communiqué au sujet de cette triste guerre.

«La LNH condamne l’invasion de la Russie en Ukraine et exhorte une résolution pacifique des plus rapides de ce conflit. À partir de maintenant, nous suspendons nos relations avec nos partenaires d’affaires en Russie et nous plaçons sur pause notre site internet en russe. De plus, nous cessons de considérer la Russie comme lieu de compétitions futures impliquant la LNH. [...] Nous restons également préoccupés par le bien-être des joueurs russes, qui jouent dans la LNH.»