Lions de Trois-Rivières

Lions: une dégelée historique et des gestes disgracieux

Publié | Mis à jour

Les Lions de Trois-Rivières ont subi la plus sévère défaite de leur jeune histoire, dimanche au Colisée Vidéotron, s’inclinant 10 à 3 face aux Growlers de Terre-Neuve.

Les deux équipes croisaient le fer pour une troisième fois en 72 heures, donnant lieu à des échauffourées tout au long de la rencontre. Au total, 84 minutes de pénalité ont été décernées aux Lions, contre 45 pour les Growlers.

En fin de partie, les hommes d’Éric Bélanger ont exprimé leur frustration en multipliant les gestes disgracieux à l’endroit de leurs rivaux. Déjà à court de joueurs, l’organisation trifluvienne pourrait devoir composer avec plusieurs suspensions.

Voyez une bagarre générale dans la vidéo ci-dessus.

Après un début de rencontre difficile, Tristan Bérubé a cédé son filet à Carmine-Anthony Pagliarulo. Ce dernier n’a guère fait mieux que son collègue, allouant quatre réussites en huit tentatives. Bélanger a ainsi annulé sa décision initiale, laissant Bérubé terminer la rencontre.

Les Lions n’ont jamais été dans le coup, encaissant quatre buts dès le premier vingt. Les Growlers ont récidivé en période médiane, battant cinq fois les gardiens adverses.

Todd Skirving (trois buts), Jeremy McKenna (deux buts, deux passes) et Derian Plouffe (deux buts, une passe) ont brillé pour la formation terre-neuvienne.

Anthony Nellis, William Leblanc et Hayden Shaw sont parvenus à tromper la vigilance de Keith Petruzzelli. Le portier des Growlers a repoussé 21 rondelles pour signer la victoire.

Les Lions auront la chance de se racheter devant leurs partisans dès mercredi, alors qu’ils recevront le Thunder d’Adirondack.