NHL: Detroit Red Wings at Buffalo Sabres

Crédit : USA Today Sports

LNH

Dominik Hasek demande la suspension des joueurs russes par la LNH

Publié | Mis à jour

L’ancien gardien Dominik Hasek n’a jamais eu peur de ses adversaires ni de ses opinions politiques. Samedi, le Tchèque a appelé purement et simplement à la suspension de tous les contrats des joueurs russes dans la Ligue nationale de hockey à la suite de l’invasion en Ukraine.

«La LNH doit suspendre immédiatement les contrats de tous les joueurs russes, a-t-il écrit, sur son compte Twitter. Chaque athlète ne représente pas seulement lui-même et son équipe, mais représente aussi son pays, puis les valeurs et les actions de celui-ci. C’est un fait. Si la LNH ne le fait pas, elle est indirectement coresponsable pour les morts en Ukraine.» 

À la suite de tels propos tranchés, Hasek, 57 ans, a néanmoins tenu à tempérer sa prise de position.

«Je veux aussi écrire que je suis désolé pour ces athlètes russes qui condamnent Vladimir Poutine et son agression en Ukraine. Malgré tout, en ce moment, je considère leur exclusion comme une nécessité.»

Ovechkin: «un menteur» 

Toujours sur le réseau social, l’ancien gardien des Sabres de Buffalo, six fois vainqueur du trophée Vézina, avait d’abord vilipendé l’attaquant russe Alexander Ovechkin.

L’identifiant comme un partisan de Poutine, Hasek a traité Ovechkin de «menteur». Jeudi, l’attaquant des Capitals de Washington, sans renier ses liens avec le président russe, avait déclaré être contre «toutes les guerres» devant les médias nord-américains.

«J’espère que nous vivrons bientôt dans un monde pacifique. S’il vous plaît, arrêtons de faire la guerre, peu importe si elle implique la Russie, l’Ukraine, ou n’importe quel autre pays», avait affirmé Ovechkin.

«N’importe quel adulte en Europe sait bien que Poutine est un méchant tueur», a qualifié Hasek.

Durant sa carrière de 16 saisons dans la LNH, Hasek a aussi porté les couleurs des Blackhawks de Chicago, des Red Wings de Detroit et des Sénateurs d’Ottawa. Il est considéré comme un héros national en Tchéquie, notamment grâce à la médaille d’or olympique remportée aux Jeux de Nagano, en 1998. Lors de la grande finale, Hasek avait d’ailleurs stoppé 20 lancers pour blanchir les Russes par le pointage de 1 à 0.