Crédit : AFP

Golf

Mickelson s'excuse et perd un commanditaire

Publié | Mis à jour

Le golfeur de renom Phil Mickelson s’est excusé, mardi, à la suite de commentaires déplacés qu’il a faits au sujet de la possibilité d’un nouveau circuit de golf en Arabie Saoudite. Il a du même coup perdu un commanditaire de longue date.

Dans une lettre publiée sur son compte Twitter, Mickelson «s’excuse pour son choix de mots», mais ajoute qu’il croyait que ses propos avaient été dits de manière confidentielle et n’étaient pas censés être dévoilés au grand jour. 

La société KPMG a donc été la première entreprise à se dissocier de l’homme de 51 ans.

«J’ai fait plusieurs erreurs dans ma vie et plusieurs ont été partagées avec le public. Mes intentions n’ont jamais été de blesser qui que ce soit et je m’excuse auprès des personnes sur qui cela a pu avoir un impact négatif. Ce processus a toujours été dans le but d’offrir mon soutien aux joueurs et au sport et j’apprécie tous ceux qui m’ont donné le bénéfice du doute.»

Dans un entretien réalisé en novembre, mais dont les propos ont seulement été dévoilés jeudi, avec le journaliste Alan Shipnuck, du site internet The Fire Pit Collective, qui écrit aussi la biographie de «Lefty», Mickelson a tenu des propos controversés concernant les propriétaires du circuit saoudien, affirmant qu’il s’agit de «dangereux fils de p*** avec lesquels s’impliquer».

«Nous savons qu’ils ont tué [le journaliste du "Washington Post" Jamal] Khashoggi et qu’ils ont un horrible bilan au niveau des droits humains. Ils exécutent des gens parce qu’ils sont homosexuels, avait alors affirmé Mickelson. Sachant tout cela, pourquoi est-ce que je considère quand même les rejoindre? Parce qu’il s’agit d’une opportunité qui ne se présentera qu’une seule fois dans une vie afin de remodeler la façon de faire de la PGA.»

Mickelson ne s’est jamais caché lorsqu’il était le temps de critiquer la PGA sur certains sujets, lui qui souhaite voir les conditions des joueurs s’améliorer.

«Le monde du golf a désespérément besoin de changements et les vrais changements sont souvent précédés par des périodes de perturbation, a ajouté Mickelson dans sa lettre. J’ai toujours su que je ferais face aux critiques en explorant de nouvelles avenues. J’ai tout de même choisi de me mettre en avant-plan pour inspirer le changement et recevoir les critiques publiquement afin de travailler derrière les projecteurs.»

Mickelson a conclu en affirmant qu’il avait besoin d’une pause et qu’il s’éloignerait afin de travailler sur lui-même.