Crédit : DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QUEBEC

Lions de Trois-Rivières

Marie-Phillip Poulin est flattée, mais...

Publié | Mis à jour

Convoitée par les Lions de Trois-Rivières, équipe affiliée aux Canadiens dans la ECHL, la hockeyeuse québécoise Marie-Philip Poulin choisit de s'en tenir au hockey féminin.

C'est qui ressort d'un communiqué publié par l'Agence Momentum, samedi matin, après que le quotidien «Le Nouvelliste» eut révélé que les Lions, par le truchement de leur directeur général Marc-André Bergeron, s'intéressaient à ses services

«Marie-Philip a dédié sa carrière au développement et à l’avancement du hockey féminin. Elle compte poursuivre son travail de persuasion afin qu’il y ait une ligue professionnelle de hockey féminin», peut-on lire dans la missive.

La capitaine de l'équipe nationale canadienne, qui vient de remporter l'or aux Olympiques, «n’a aucune intention de s’associer à l’organisation des Lions de Trois-Rivières, mais les invite à se joindre à elle» pour faire davantage la promotion du hockey féminin.

Jamais une femme n’a porté l’uniforme d’une équipe de hockey professionnel en Amérique du Nord en saison régulière. La décision de Poulin n’est pas sans rappeler celle d’Hayley Wickenheiser, qui avait refusé l’offre de Phil Esposito pour se joindre aux Cyclones de Cincinnati, dans l’ECHL, au début des années 2000.