Canadiens de Montréal

St-Louis est surtout heureux pour son père

Publié | Mis à jour

Martin St-Louis est passé par toute la gamme des émotions dans les dernières minutes de la troisième période, avant de pouvoir finalement savourer la première victoire de sa carrière d’entraîneur.

S’il a poussé un soupir de soulagement en voyant Cole Caufield marquer le but gagnant, ça n’était pas entièrement pour lui.  

«Je suis très fier et très heureux. Mais il y a une personne pour qui je sois encore plus heureux: mon père, a lancé le Lavallois au terme du match. Il était stressé parce que je n’avais pas encore gagné. Je lui ai dit que ça s’en venait.» Voyez son point de presse dans la vidéo ci-dessus. 

Il y a des symboles importants dans une carrière de hockeyeur. Le premier match, le premier but, la conquête de la coupe Stanley, les championnats des marqueurs et les différents honneurs individuels. Pour chacun de ces moments, une rondelle, une bague et la réplique du trophée gagné ornent habituellement un présentoir savamment disposé à l’intérieur du domicile familial.

À compter de vendredi soir, il y aura un autre objet dans la collection: la rondelle de cette première victoire que l’un des joueurs du Canadien s’est assuré de ramasser au fond du filet des Blues à la suite du but gagnant.

«Cette rondelle symbolise un petit quelque chose. C’est un moment dont je vais toujours me souvenir, a souligné St-Louis. Il y a différentes façons de gagner. Quand tu gagnes en retirant ton gardien et que tu obtiens le but gagnant en prolongation, comme on l’a fait ce soir, c’est encore plus spécial.»

La confiance revient 

Évidemment, il s’agit d’une seule victoire. Un gain acquis, faut-il le rappeler, après une séquence de 10 revers, dont deux en bris d’égalité. La remontée au classement n’est assurément pas pour demain.

Néanmoins, le nouveau pilote est satisfait de la progression de sa troupe depuis qu’il est en poste. D’ailleurs, il est persuadé que celle-ci aurait pu mériter un meilleur sort au cours de la dernière semaine.

«Je suis content pour les gars. Ils méritaient de gagner. Même lors des autres matchs, on a joué du bon hockey. On était dans le match chaque fois, a-t-il soutenu. On commence à s’améliorer collectivement, à jouer mieux ensemble. On applique des concepts qui nous aident à jouer des matchs avec plus de confiance.»

Sur le plan défensif, on voit une formation beaucoup étanche et efficace en zone défensive. Une réalité attribuable à l’engagement des troupes et à l’application des enseignements de St-Louis.

«Notre jeu défensif était également bon contre Columbus et contre Washington, si tu oublies la première période. Je trouve qu’on contrôle la rondelle de plus en plus. Ce soir, on a bien joué contre une très bonne équipe. C’est très encourageant. Ça nous donne de la confiance. On retrouve une confiance collectivement, mais aussi individuellement.» 

Le point de presse de Martin St-Louis -

Le point de presse de Cole Caufield -

Le point de presse de Samuel Montembeault -

Le point de presse de Josh Anderson -