IHOCKEY-OLY-2022-BEIJING-CAN-CHN

Crédit : AFP

Hockey

Hockey: les Canadiens seront des quarts de finale

Publié | Mis à jour

Les Canadiens se sont mis en marche en deuxième période, mardi à Pékin, en route vers une victoire de 7 à 2 contre la Chine qui leur permet de rejoindre la Suède en quart de finale du tournoi masculin de hockey des Jeux olympiques.

La troupe de Claude Julien a touché la cible trois fois au deuxième vingt. Adam Tambellini y est parvenu deux fois, touchant la cible sur un tir de pénalité, entre autres. Eric O’Dell a lui aussi fait scintiller la lumière rouge, de sorte qu'Équipe Canada profitait d’une avance de trois buts au deuxième entracte.

• À lire aussi: Kristopher Letang prend la défense de Brad Marchand

• À lire aussi: Marc-André Fleury garde sa valeur élevée

Eric Staal et Jack McBain en ont ajouté au dernier engagement. L’ancien du Canadien de Montréal Jordan Weal a également contribué à cette victoire avec deux buts en première période.

«C’est important pour notre trio et notre équipe que nous participions à l’effort offensif. Corban Knight et Jordan Weal sont des joueurs remarquables. Jouer avec eux est facile et plaisant, et je suis heureux de contribuer. C’est bon qu’on puisse tous les trois créer des occasions de s’imposer et qu’on puisse en profiter», a indiqué Tambellini selon des propos rapportés par Hockey Canada.

Encore place à l’amélioration 

L’espoir des Sabres de Buffalo Owen Power, sélectionné au premier rang du repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH) l’année dernière, n’a pas vécu son meilleur match. Il a été à l’origine du premier but chinois lorsqu’il a causé un revirement tout près de son gardien en première période. L’Américain Cory Kane en a profité pour inscrire la Chine au tableau.

L’ancien espoir du Tricolore Morgan Ellis a écopé d’une pénalité majeure de cinq minutes pour un coup de coude à la tête de son compatriote Ethan Werek. Quelques instants plus tard, Kane a touché la cible une deuxième fois lors d’une séquence à cinq contre trois pour les favoris locaux.

«Je trouve que la Chine est l’une des équipes du tournoi qui génère le plus d’occasions de marquer en entrée de zone. Si votre repli défensif n’est pas bon, les Chinois vont en tirer profit. Nous avons été en mesure de nous adapter et de mieux jouer au fil du match, et [Matt] Tomkins a fait des arrêts-clés pour nous aider à conserver notre avance, a affirmé Julien. À partir de la deuxième période, nos joueurs ont bien répondu à la pression exercée par nos adversaires et nous avons pris le contrôle de la partie.»

Devant la cage chinoise, le gardien canadien Jeremy Smith s’est blessé au genou et a quitté la partie en première période après avoir stoppé 15 rondelles. Un autre Canadien, soit Paris O’Brien, a pris la relève, cédant cinq fois en 28 lancers. Tomkins a de son côté bloqué 27 des 29 rondelles dirigées vers lui.

«On veut jouer des matchs, on a faim! Ça ne nous dérangeait pas de jouer aujourd’hui. Le match contre la Chine nous a donné une autre occasion de nous améliorer et de cibler les aspects de notre jeu que nous pouvons développer. Je crois que c’est ce que nous avons fait. On dit toujours qu’il faut s’améliorer chaque jour et nous ajoutons des cordes à notre arc pour nous aider à gagner», a considéré Weal.