Crédit : AFP

Olympiques

La super finale ratée par des poussières pour Marion Thénault

Publié | Mis à jour

ZHANGJIAKOU | Marion Thénault a raté la super finale qui regroupe les six meilleures sauteuses par des poussières, lundi, dans une épreuve fort relevée disputée par un froid glacial.

Occupant le 6e rang avec deux filles restant à s’élancer, Thénault a été évincée de la super finale quand l’Australienne Laura Peel a réussi un pointage de 100,02 points. Son pointage de 91,29 points l’a laissée à 0,71 point de la Bélarusse Hanna Huskova, qui a finalement remporté la médaille d’argent.


• À lire aussi: Deux chutes causent la perte de Laurie Blouin

• À lire aussi: Ski acrobatique : un groupe soudé de jeunes sauteurs

Dominante toute la journée, la Chinoise Xu Mengtao a enlevé l’or et l’Américaine Megan Nick a complété le podium.

«J’ai réussi un bon saut en finale 1, mais il aurait pu être mieux, a expliqué Thénault. Je suis déçue parce que je suis passée tellement près de me qualifier pour la finale 2. J’aurais tellement aimé me retrouver parmi les six filles.»

«Il y a un peu de déception, mais je suis fière de moi, de poursuivre la recrue par excellence sur le circuit de la Coupe du monde l’an dernier. Je suis fière de la façon dont j’ai sauté et de la gestion de ma journée.»

Le report des qualifications de 24 heures, dimanche, a été un autre élément stressant.

«Ce fut très difficile de repartir la machine et de se concentrer de nouveau», a raconté la sauteuse de 22 ans.

«Je suis heureuse de la façon dont j’ai sauté dans les circonstances. Je n’ai jamais eu autant de pression de ma vie et tu ne peux pas te préparer à ça avant de l’avoir vécu. J’ai bien géré la situation, mais c’est un travail d’une vie pour un athlète», a poursuivi la skieuse de Sherbrooke.

Tournée vers l’avenir

Marion Thénault a de grands objectifs pour l’avenir.

«Je veux un podium, je veux une médaille. Pour ce faire, je vais débuter un triple périlleux sur la rampe d’eau cet été et j’espère pouvoir le réussir d’ici un an ou deux sur la neige et qu’il soit compétitif en 2026», a-t-elle résumé.

L’athlète a adoré sa première expérience olympique.

«Je participerais aux Jeux olympiques à tous les jours», a-t-elle lancé avec son plus beau sourire.

«Ce fut tellement le fun. J’ai appris beaucoup de choses, dont la principale est que tout peut arriver et que tu dois continuer de croire en tes chances même si les autres filles sont incroyables», a-t-elle conclu.