Crédit : AFP

MLS

Violence conjugale: Les Timbers libèrent Andy Polo

Publié | Mis à jour

Les Timbers de Portland ont rompu jeudi le contrat qui les liait au milieu de terrain Andy Polo, qui a été visé cette semaine par des allégations de violence conjugale.

Le tout serait en lien avec des événements qui se seraient produits le 23 mai 2021. L’ex-épouse de Polo, Genessis Alarcon, a raconté son histoire lors d’une émission de télévision au Pérou, mardi. Elle a mentionné que ses enfants et elle avaient été blessés physiquement par l’athlète de 27 ans, et que ce dernier aurait cessé de payer une pension alimentaire. 

Selon un court communiqué des Timbers, une plainte pour harcèlement à l’endroit de Polo avait été déposée au bureau du shérif du comté de Washington.

La Major League Soccer (MLS) avait fait le premier pas mercredi en suspendant le Péruvien le temps d’effectuer une enquête. De son côté, le club de Portland s’est excusé de ne pas avoir réagi plus rapidement.

«Nous regrettons sincèrement de ne pas avoir suspendu Polo immédiatement, surtout en considérant les nouveaux détails troublants d’abus qui ont fait surface cette semaine. C’était un échec de notre part, et cela ne se reproduira plus jamais», a expliqué l’organisation.

Polo avait rejoint les Timbers en 2018. En 62 rencontres en MLS, dont 40 départs, il a inscrit deux buts et cinq passes décisives.