Canadiens de Montréal

La fin des vacances pour les Canadiens

Publié | Mis à jour

Le Canadien verra de l’action mardi pour la première fois depuis la défaite de 6 à 3 subie aux mains des Blue Jackets de Columbus, le 30 janvier. Pour l’occasion, les Devils du New Jersey seront de passage au Centre Bell.

À l’image du Tricolore, la troupe de Lindy Ruff en arrache cette saison. Les Devils occupent le huitième et dernier rang de la section Métropolitaine avec une maigre récolte de 35 points et une fiche de 15-26-5.    

C’est Cayden Primeau qui sera devant la cage montréalaise pour amorcer cette rencontre.

«En raison de sa blessure, Sam [Montembeault] n’est pas à 100 %. Alors, on veut lui laisser le temps d’avoir une bonne préparation pour éviter qu’il aggrave cette blessure», a indiqué Dominique Ducharme en avant-midi.

Victime d’une blessure au haut du corps au Minnesota, à la suite d’un coup porté à la tête par Jared Spurgeon, Christian Dvorak a obtenu le vert pour revenir au jeu. Toutefois, ce ne sera pas mardi soir.

«Oui, il a obtenu le feu vert médicalement, mais il faut que le joueur soit quand même prêt à disputer un match de la LNH», a mentionné l’entraîneur-chef du Canadien pour expliquer sa décision.

«Il a encore besoin de temps. Il n’a pas patiné beaucoup depuis sa blessure [subie le 24 janvier]. Avec un entraînement ce matin, du temps supplémentaire et un autre entraînement demain, on pourrait le revoir au cours des prochains jours», a-t-il ajouté.

exported-CDP_CANADIENS-11-26-40-178 -

Le retour de Tatar 

Une visite des Devils, c’est également un passage de P.K. Subban et, surtout, de Tomas Tatar. Brendan Gallagher, qui a formé, avec Phillip Danault et lui, l’un des trios les plus réguliers du Tricolore lors des trois dernières saisons, n’a pas voulu faire tout un plat avec le retour de son ancien coéquipier.

«Les amitiés, on garde ça pour après le match. Ça fait 10 ans que je joue dans cette ligue. Au fil des années, je me suis fait plein de bons amis avec qui je suis resté en contact, a-t-il affirmé. Une fois que la rondelle tombe, la concentration doit demeurer sur le match.»

Ce qui ne l’a pas empêché de reconnaître que la stabilité de l’unité qu’il formait lui manque.

«C’est assurément un défi différent. Cette saison, je ne sais même pas si j’ai joué trois matchs avec les mêmes compagnons de trio. Quand tu joues longtemps avec quelqu’un, tu viens à savoir exactement où il se trouve sur la patinoire. C’est quelque chose sur laquelle on travaille présentement. En espérant que, d’ici la fin de la saison, j’aurai l’occasion de créer une chimie au sein d’un trio.»

Les affinités développées entre Gallagher, Tatar et Danault étaient telles que les trois ont connu, ensemble, les meilleurs moments de leur carrière.

«Nous étions trois joueurs très fiers. On aimait le défi d’affronter les meilleurs joueurs au monde match après match. Également, on aimait produire à l’autre bout de la patinoire, a souligné Gallagher. Ce sera de beaux moments à se rappeler à la fin de nos carrières. D’ici là, c’est important de regarder en avant et d’essayer de reproduire cette chimie au sein de nos équipes respectives.»

Formation probable du Canadien 

Lehkonen - Suzuki - Toffoli

Byron - Evans - Anderson

Hoffman - Dauphin - Gallagher

Armia - Poehling - Caufield

Romanov - Chiarot

Kulak - Petry

Clague - Wideman

Primeau